Le retour à « L’ETAT DEVELOPPEUR » : la clé de l’émergence
4 octobre 2022 / 09:57

Un État c’est comme un individu. Il nait, grandit, se développe, vieillit puis se régénère : c’est le cycle de la vie. A chaque étape, ou cycle correspond une idéologie : communiste, socialiste, libérale, mercantiliste (protectionniste). Chaque étape est précédée de crise ou choc et un État doit pouvoir s’ajuster et s’adapter pour le bien être de sa population.

En période de protectionnisme, la politique économique qui en découle est de fixer des barrières tarifaires et non tarifaires. En période de libéralisation de l’économie, il faut supprimer les barrières. Dans le contexte des grands ensembles, chaque état a intérêt à se retrouver dans une communauté. Donc aucun état ne doit plus vivre en autarcie.

Nous sommes aujourd’hui dans un contexte de crise sanitaire et de guerre Russo-ukrainienne qui induit une dépression économique marquée par une inflation prolongée, cela appelle une restructuration de l’économie : état centralisateur, régulateur, redistributeur et protecteur.

Chaque état doit se réorganiser et les peuples doivent développer une conscience citoyenne forte au service de l’intérêt national. Une économie bien structurée peut résister à n’importe quel choc : cela s’appelle de la résilience et de l’adaptabilité.

Le cas échéant, les mêmes causes produisant les mêmes effets, c’est la porte ouverte à des révoltes populaires, de l’instabilité permanente, de l’insécurité, du développement de la prostitution et de l’homosexualité. Un État ne doit jamais se désengager de son économie.

Il peut intervenir au profit de l’initiative privé mais le secteur privé ne pourra jamais se substituer à l’État.

1- Le train du développement

Les institutions de Bretton Woods avaient fait leur mea culpa après l’échec des politiques néolibérales (privatisation, libéralisation, et dérégulation) visant à construire un capitalisme local.

Donc, rien n’empêche aujourd’hui de reprendre le train du développement des années 1960 – 1970. Pendant cette période, tous les signaux étaient au vert et il y’avait une maitrise du processus d’accumulation productive et le développement de l’économie nationale.

Le secteur primaire était pris en charge par des sociétés qui valorisaient les potentialités locales ;

  • Le secteur secondaire permettait l’existence : d’un système industriel avec un début d’industrialisation automobile et des usines de montage et des services qui étaient développés dans les domaines des transports, de l’assurance et des télécommunications ;
  • Dans le secteur social, des sociétés étaient mises en place comme HLM, SICAP, la Caisse de sécurité sociale, la Caisse de sécurité alimentaire, la Caisse de stabilisation et de péréquation des prix, etc.
  • L’eau, l’électricité et le téléphone étaient confiés en totalité à des sociétés nationales.
  • Pour la rentrée des devises et la création d’emploi il y’avait des entreprises de promotion des exportations ;
  • Tout cela était accompagné par un système bancaire et financier diversifié avec un début de la microfinance.
  • Une bonne structuration de l’économie était bâtie pour une émergence assurée.

2- Les chocs : Plan d’ajustement structurel, COVID19, Guerre Russo-ukrainienne 

Les politiques d’ajustement structurel ont bloqué l’économie productive. Le chômage, la précarité et la pauvreté s’approfondissent, même si sur le plan des infrastructures il y’a une révolution sans précédent. La voie empruntée jusque-là n’a pas été la bonne malgré les nombreux plans d’ajustement.

Aujourd’hui, les conséquences de la COVID19 et de la guerre Russo-ukrainienne viennent tout aggraver.

3- Solutions : le retour à « L’ÉTAT DEVELOPPEUR »

La solution est sous nos pieds, inutile de réinventer la roue. C’est le retour à l’ÉTAT DEVELOPPEUR pour retrouver notre souveraineté économique et monétaire. Dans les pays développés tout est déjà fait, alors que chez nous, tout est à refaire. Donc, le plein emploi peut être réalisé vite fait. Il faut juste un management d’état qui intègre tous les secteurs structurants de l’économie, une bonne planification, des stratégies et des instruments de mise en œuvre adéquats.

D’abord il nous faut de la discipline, de la rigueur, du sérieux et surtout de la motivation.

Motiver les bâtisseurs de cette société, les impliquer, les respecter et les honorer. Ensuite, certains secteurs de l’économie devraient tendre vers la gratuité et être gérés par l’État. C’est en fait des secteurs d’appel voire stratégiques : éducation, santé, sécurité, denrées de première nécessité, habitat, transport, téléphone, Internet.  Un secteur d’appel c’est comme un produit d’appel, il induit des activités génératrices de richesses.

Exemple 1 : Sur l’éducation

Les besoins vont des fournitures, nourritures donc restauration, habitat, consommation d’énergie, d’eau, habillement, internet au transport. Pour chaque besoin, il y’a tout une série d’entreprise derrière pour créer de l’emploi et de la richesse.

Le Ministère de l’éducation pourrait être un moteur de développement qui ne se limitera pas à manager l’éducation mais ira plus loin pour :

  • gérer des entreprises de fabrication des fournitures, des manuels scolaires ;
  • être en partenariat avec des sociétés de transport public et privé ;
  • avoir des traiteurs ou des cantines scolaires ;
  • travailler avec les SONADIS qui seront créées ;
  • former des coopératives d’habitat pour faciliter aux intervenants du système éducatif le logement.

Exemple 2 : Sur le logement

Celui qui sait qu’un immeuble ne lui apportera pas grand-chose ira investir dans d’autres domaines et cela participera à la création d’emplois. La création d’entreprise induit des taxes comme l’impôt sur le revenu, l’impôt sur le bénéfice, etc.

D’ailleurs, pour un meilleur contrôle de ces logements, la protection du locataire et de son bailleur, l’état à travers le ministère de l’habitat devrait créer un guichet unique digitalisé, logé au niveau du trésor et qui aurait une triple vocation :

  • Pour le locataire, de payer via les transferts d’argent comme poste cash ;
  • Pour le bailleur, de percevoir via poste cash ou autres d’argent ;
  • Pour l’état, de recevoir ses taxes qui serviront à la SICAP et aux HLM.

Exemple 3 : Sur la santé

Primo commencer par paramilitariser les hôpitaux publics et relever le niveau des salaires.

Secundo Il faut identifier tous les besoins de la santé et créer des entreprises qui devront les appuyer pour la fabrication des médicaments, des appareils médico-chirurgicaux etc.

En somme, Avec un salaire moyen où les frais de scolarité, de transport, de santé, de nourriture d’habitat, d’eau, d’électricité, de téléphone tendent vers la gratuité, l’épargne, les loisirs, les projets etc sont possibles.

Le cas échéant, ce serait utopique. Avec ce même revenu, le salarié est très endetté.

4- Stratégies et instruments de mise en œuvre 

Le nœud de la guerre c’est la commercialisation, elle est au centre de la croissance. En amont il y’a tout ce qui a trait à l’approvisionnement, à la production, au stockage, à la transformation. En aval, il y’a le transport, la distribution, l’exportation, le service après-vente.

Lorsqu’on maitrise la commercialisation, on contrôle son développement.

Pour cela il faut créer des sociétés nationales de distribution (SONADIS) dans le domaine de la nourriture, la quincaillerie, le pétrole, la boulangerie, les fournitures scolaires, universitaires et de bureau etc.

Sur le secteur primaire, il faut créer dans l’armée des corps spéciaux qui feront de l’agriculture, de l’élevage et de la pèche. Il ne leur coûte pas grand-chose de faire de l’élevage pour une autosuffisance en poulet qu’on pourrait vendre à 1000f les 2kg, une autosuffisance en chèvre etc. Faire renaître la SOTRAC (Société des transports en commun du cap vert) et paramilitariser les agents pour prévenir certains mouvements d’humeur. Création de nouvelles sociétés nationales de téléphonie, de sucre, de boisson, d’emballage, de compagnie maritime etc.

Le monopole n’a fait que trop duré.

On ne remerciera jamais assez ces précurseurs, cette génération d’hommes d’État panafricanistes qui avaient la vision du développement, qui voyaient grand et qui combattaient pour bâtir des communautés économiques, des banques centrales, des compagnies et agences aériennes (AIR Afrique, ASECNA), des organisations intergouvernementales (OMVS, OMVG) etc.

A la nouvelle génération d’apporter leur pierre à l’édifice et de laisser d’une marque indélébile leur empreinte.

Sékhou SOUMARE : Économiste, Formateur en Douanes

6 Commentaires

  1. Anonyme

    Une très belle analyse chèr professeur !!!

    Réponse
  2. Papa demba ndiaye

    Analyse pertinente 🙏
    Mais les peuples doivent développer une conscience citoyenne forte au services de l’intérêt national.
    sa fera l’affaire

    Réponse
  3. Phoebe

    Exceptional post however I was wanting to know if you
    could write a litte more on this topic? I’d be very grateful if you
    could elaborate a little bit more. Many thanks!

    Réponse
  4. Trena

    Hi to every one, it’s in fact a good for me to pay a quick visit this website, it includes valuable
    Information.

    Réponse
  5. gurgaonavenue.in

    Does your site have a contact page? I’m having problems locating it but, I’d like to shoot you an email.
    I’ve got some ideas for your blog you might be interested in hearing.
    Either way, great website and I look forward to seeing it grow over time.

    Réponse
  6. ibuprofen prix France

    Sweet blog! I found it while surfing around on Yahoo
    News. Do you have any tips on how to get listed in Yahoo News?
    I’ve been trying for a while but I never
    seem to get there! Appreciate it

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Rust hacks - ... [Trackback] [...] Info to that Topic: africasupplychainmag.com/le-retour-a-letat-developpeur-la-cle-de-lemergence/ [...]
  2. superkaya88 - ... [Trackback] [...] Find More on that Topic: africasupplychainmag.com/le-retour-a-letat-developpeur-la-cle-de-lemergence/ [...]
  3. ufabtb - ... [Trackback] [...] Read More on to that Topic: africasupplychainmag.com/le-retour-a-letat-developpeur-la-cle-de-lemergence/ [...]
  4. เกมออนไลน์ LSM99 - ... [Trackback] [...] Info on that Topic: africasupplychainmag.com/le-retour-a-letat-developpeur-la-cle-de-lemergence/ [...]
  5. look at here now - ... [Trackback] [...] Find More on on that Topic: africasupplychainmag.com/le-retour-a-letat-developpeur-la-cle-de-lemergence/ [...]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Il n'y a pas d'événements à venir pour le moment.