Entretien Simon Fisher
24 juin 2022 / 15:24
  • Pourquoi le nom Africa Containers Shipping ?

Pour le nom de la structure, on ne voulait pas chercher trop loin mais faire focus vraiment sur l’Afrique, c’est pourquoi on a choisi pour le concept Africa Containers shipping, c’est un avantage parce que les gens comprennent bien le message c’est-à-dire que l’entreprise est active en Afrique et c’est ça l’objectif recherché.

  • Quelles sont vos ambitions en Afrique ?

Nous nous identifions plus comme un acteur que compétiteur, nous sommes plus dans le marché des moyennes entreprises. Nous sommes convaincus qu’il y a beaucoup d’entreprises, de transitaires qui sont dans le transport entre l’Europe et l’Asie.

Mais, il est aussi important pour notre société de pouvoir offrir un bon service aux moyennes et petites entreprises européennes à travers de nouvelles opportunités qu’offre l’Afrique qui a énormément de potentiels. C’est important pour nous de leur offrir des services de qualité.

Nous ciblons des importateurs, des exportateurs mais aussi des transitaires qui ne sont pas assez onéreux qui cherche une entreprise fiable qui peut aider à coordonner leurs activités localement. C’est important d’avoir un bon partenaire qui connait les manières de faire des de l’Europe mais aussi des autres pays.

  • Avez-vous rencontré des difficultés et selon vous que faut-il améliorer pour disposer qu’en Afrique on puisse disposer d’un bon système logistique ?

Nous avons rencontré quelques obstacles, surtout au niveau des dédouanements qui prennent beaucoup plus de temps prévu que par exemple en Suisse.  Dès fois, c’est aussi un problème lié aux infrastructures.

Dans certains pays d’Afrique, il y a beaucoup de travaux pour améliorer les infrastructures de transport et cela contribue au ralentissement des activités mais on espère que sitôt les chantiers bouclés  les activités vont se développer à un meilleur rythme.

Le développement des infrastructures portières constitue un volet essentiel pour le développement des activités, c’est le cas notamment au Nigéria.

Et je pense que le Sénégal est dans cette dynamique avec plusieurs chantiers en cours d’exécution et dispose d’une position stratégique en constituant une porte d’entrée pour l’Afrique. Ces transformations peuvent changer et booster la logistique au Sénégal et en Afrique surtout avec l’exploitation du pétrole et du gaz.

  • Quelle appréciation faites-vous du magazine Africa Supply Chain ?

J’apprécie beaucoup le travail qu’est en train de faire le Groupe ALM parce que le magazine Africa Supply Chain permet d’avoir une vue d’ensemble du secteur du transport et la logistique au Sénégal et en Afrique en générale.

Le magazine participe également au développement du secteur et l’information est un aspect très important dans notre domaine parce qu’il nous permet d’être à jour de ce qui se passe.

Vraiment très intéressant le magazine que je consulte à chaque parution. Je suis toujours connecté pour connaitre les dernières informations liées au secteur du transport et de la logistique en Afrique. C’est vraiment un atout de pouvoir disposer d’une plateforme qui nous donne les bonnes informations.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!