Projet ferroviaire Soudan-Tchad : un accord signé avec la compagnie émiratie Gulf Petroleum
Par Ibrahima DIALLO
24 novembre 2022 / 09:47

Partageant des frontières avec plusieurs pays de la Corne de l’Afrique et de la région centrale du continent, le Soudan voudrait tirer plein profit de sa position stratégique en devenant une plaque tournante des échanges pour ses voisins, notamment ceux enclavés.

Le ministère des Finances du Soudan a signé avec le groupe pétrolier émirati Gulf Petroleum un accord pour construire un chemin de fer transnational qui reliera Port-Soudan à Adre, une ville de l’Est du Tchad.

Le projet évalué à environ 15 milliards USD concerne un réseau à écartement standard de 2 467 km qui permettra de desservir le Tchad, un pays sans façade maritime, à partir du principal port soudanais. Il s’agit d’un vieux plan annoncé depuis plusieurs années avec comme partenaire initial la Chine, mais qui n’a jamais démarré.

L’infrastructure sera construite suivant le modèle BOT (Build-operate-transfer) et devrait comporter 134 stations qui desserviront des zones urbaines et rurales. Ce réseau ferré aura aussi des embranchements vers la Centrafrique, le Soudan du Sud et l’Éthiopie, tous des pays enclavés qui auront de ce fait une autre alternative d’approvisionnement via la plateforme de Port-Soudan.

Couplée au nouveau projet de port en eau profonde annoncé récemment par les autorités, l’infrastructure pourrait faire du Soudan un acteur portuaire clé de la région, et booster le niveau d’échanges commerciaux entre les pays.

Agence Ecofin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!