Nigeria : un budget de 193 millions USD prévu pour les projets ferroviaires en 2023
Par Ibrahima DIALLO
13 octobre 2022 / 14:52

Peinant à se concrétiser depuis plus d’une décennie faute de financement, le programme de transfert modal route-rail au Nigeria pourrait recevoir un coup d’accélérateur.

Le gouvernement fédéral du Nigeria voudrait consacrer 85,22 milliards de nairas (193,1 millions $) aux projets ferroviaires du pays, sur une ligne budgétaire de 92,25 milliards de nairas (209 millions $) réservée aux dépenses d’investissement dans les transports. Au total, 93,6 milliards de naira (212,1 millions $) devraient être alloués au département ministériel en charge de ce secteur.

Une part d’environ 1,14 milliard de nairas (2,5 millions $) sera affectée à la réhabilitation/réparation des routes, alors que 84 millions de nairas (190 000 $) seront mis de côté pour la construction/fourniture et la réhabilitation/réparation des voies navigables.

La part réservée au transport ferroviaire servira entre autres à achever les sections Abuja-Kaduna et Lagos-Ibadan, ainsi qu’à effectuer des travaux annexes. Sont aussi prévues la réhabilitation de la ligne ferroviaire Itakpe-Ajaokuta et la construction de 12 bâtiments de gare, de même que des poses de voies dans la zone d’installations ferroviaires auxiliaires d’Agbor, etc.

Le Nigeria a en effet élaboré en 2006 un vaste plan de construction et de modernisation de ses infrastructures ferroviaires. Ce dernier porte sur près de 2 788 km de rails qui permettront un maillage du territoire national, raccordant les régions du nord aux principaux ports du pays localisés au Sud.

Néanmoins certains projets de cette feuille de route manquent de financement, comme le réseau Lagos-Kano où la Chine, principal investisseur, s’est rétractée.

En février dernier, l’ancien ministre des Transports Rotimi Amaechi avait indiqué que le gouvernement a engagé des pourparlers avec le groupe bancaire britannique Standard Chartered bank pour financer la suite des travaux sur cette ligne, la Chine n’ayant pourvu que « 15% du financement requis pour cette infrastructure nécessitant 8,3 milliards ».

Henoc Dossa

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!