Les projets de ports à conteneurs Greenfield encore favorisés par les opérateurs de terminaux
Par Ibrahima DIALLO
13 août 2022 / 07:55

La capacité mondiale des ports à conteneurs devrait augmenter à un taux annuel moyen de 2,4 % pour atteindre 1,38 milliard d’EVP d’ici 2026 selon un nouveau rapport Drewry.  La reprise globale du commerce du transport maritime de conteneurs à la suite de la pandémie de Covid-19 a incité les perspectives de capacité mondiale des terminaux, appuyées par l’appétit accru des opérateurs mondiaux de terminaux (GTO) pour les projets entièrement nouveaux à haut risque afin de générer une croissance à long terme.

La capacité mondiale des ports à conteneurs devrait augmenter à un taux annuel moyen de 2,4 % pour atteindre 1,38 milliard de teu d’ici 2026. Toutefois, la dégradation de la situation économique et géopolitique a causé  une révision à la baisse des perspectives de la demande de fret et, par conséquent, l’utilisation des ports à conteneurs devrait maintenant se modérer à 70 % en 2025, contre 75 % l’an dernier.

Tandis que la majorité (70 %) des plans d’investissement de GTO restent axés sur les actifs existants, il y a eu une hausse notable du nombre de projets entièrement nouveaux – avec CMA Terminals, Hutchison et TIL qui devraient tous ajouter 4 mteu ou une capacité supplémentaire d’ici 2026.

« Le regain d’appétit pour les projets entièrement nouveaux montre une confiance accrue dans les perspectives du marché. « Cependant, la capacité de CMA Terminals et de TIL à obtenir des garanties de volume de CMA CGM et MSC donne à ces entreprises un avantage sur les opérateurs non affiliés » a déclaré Eleanor Hadland, auteur du rapport et analyste principal de Drewry pour les ports et les terminaux.

Le dérangement de la chaîne d’approvisionnement mondiale a entraîné une hausse des temps de séjour des cargaisons en 2021, ce qui a généré des frais de stockage supplémentaires, portant la croissance des revenus des opérateurs de terminaux au-dessus de ce qui pourrait être justifié sur la seule base de la récupération des volumes. malgré la baisse généralisée des niveaux de productivité, la congestion des ports ne semble pas avoir eu d’impact négatif sur les performances financières.

Selon le rapport Drewri « la flotte de conteneurs intelligents va être multipliée par 8 au cours des 5 prochaines années : rapport Drewry. Les mécanismes de collecte de recettes (c’est-à-dire les heures supplémentaires payées, les frais de stockage) se sont jusqu’à présent avérés suffisants pour compenser les coûts d’exploitation supplémentaires liés à la congestion.

Les opérateurs citent également la poursuite des mesures de contrôle des coûts mises en place en réponse au Covid comme ayant un impact positif sur les marges ».

Hadland ajoute « qu’une  fois que la perturbation de la chaîne d’approvisionnement mondiale s’atténuera, ce qui est maintenant attendu au 1S23, il existe un risque accru que les gains de revenus reculent à mesure que les temps de séjour reviennent aux niveaux d’avant la pandémie ».

Les dépenses d’investissement ont rebondi en 2021, augmentant de 31 % en glissement annuel, mais les opérateurs sont désormais confrontés au double défi d’un délai de livraison plus long pour les équipements de manutention et d’une augmentation rapide des coûts.

Les recherches de Drewry identifient également que le rythme de la collecte de fonds a ralenti depuis 2020, la hausse des taux d’intérêt freinant le marché. En général, la performance financière favorable des opérateurs de terminaux s’est traduite par des bilans solides. À l’exception de COSCO Ports et d’ICTSI, la dette nette a baissé, impliquant une diminution de l’endettement net de 8,5 points de pourcentage à 54,7 %.

Le nombre d’entreprises qualifiées de GTO est passé de 21 à 20 en  2021, K Line ayant abandonné le classement suite à la vente de ses activités américaines au 4T20. La croissance du débit ajusté en fonction des capitaux propres pour les 20 entreprises restantes classées par Drewry comme GTO était de 7,0 %, légèrement supérieure à la croissance de 6,8 % de la manutention portuaire mondiale enregistrée en 2021.

Les principaux opérateurs ont traité plus de 48% des volumes portuaires mondiaux sur une base ajustée des capitaux propres, stable à périmètre constant par rapport à 2020. APM Terminals a enregistré la plus forte hausse absolue des volumes ajustés en fonction des capitaux propres, notamment avec des volumes en hausse de 4,7 mteu (10,3 %) en glissement annuel.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

There are no upcoming events at this time.
English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!