Les importations de blé et de produits énergétiques coutent chers au Maroc en janvier
Par Ibrahima DIALLO
3 mars 2022 / 09:04

Tandis que les importations concernant le blé ont triplé, totalisant 2,6 milliards de dirhams les importations marocaines de produits énergétiques ont connu quant à elles une hausse de 67% par rapport à la même période de l’année dernière pour atteindre 7,9 milliards de dirhams à l’issue du mois de janvier.

Une augmentation énorme des cours des matières premières sur les marchés mondiaux se fait déjà ressentir sur les indicateurs du commerce extérieur du Maroc, et la facture est particulièrement élevée.

« Au titre du mois de janvier 2022, les importations ont augmenté de 39,5% se situant à 50,9 milliards de dirhams, par rapport au premier mois de l’année 2021 » selon les derniers chiffres de l’Office des changes.

Dans le même temps, les exportations ont atteint 30,6 milliards de dirhams, enregistrant une croissance de 23%. Il faut ajouter à cela le déficit commercial qui s’est creusé de 75,2%.

L’augmentation des importations est essentiellement tirée par les produits énergétiques et les céréales. En effet, la facture énergétique s’est élevée de 67% durant le mois de janvier, pour se situer à 7,9 milliards de dirhams (contre 4,7 milliards de dirhams il y a un an exactement).

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!