FAR Limited confirme la présence de traces de pétrole sur ses actifs gambiens
Par Ibrahima DIALLO
24 février 2022 / 09:53

Les opérations de forage sur les blocs A2 et A5 afin d’en traiter les données recueillies ont été temporairement suspendues au mois de décembre 2021 par la compagnie FAR Limited qui est très active dans l’exploration en Gambie.

Une mise à jour concernant ses opérations d’exploration sur les blocs A2 et A5 situés au large des côtes du pays a été fournie par la société australienne FAR ce lundi dernier.

L’existence d’un système pétrolier prolifique qui s’étend dans plusieurs réservoirs importants a été confirmée par les données de diagraphie obtenues à l’issue du forage du puits Bambo-1 et du puits latéral Bambo-ST1 .

La société indique que si la campagne de forage a permis d’identifier des hydrocarbures dans les prospects Soloo S440 et S410, aucune quantité importante de brut n’a cependant été interceptée dans le prolongement sud du champ Sangomar, côté gambien sur le bloc A2. Néanmoins, des traces de pétrole ont été mises en évidence dans les réservoirs S390 et S400 de Bambo.

Par ailleurs, FAR a indiqué que grâce à une cartographie plus détaillée des réservoirs pétroliers, quatre nouveaux prospects ont été mis au jour.

D’après la société, trois d’entre eux à savoir Panthera, Jatto et Malo pourraient faire l’objet de forages en raison des gisements potentiels qu’ils abritent. Toutefois, la société pétrolière annonce son projet de céder ses parts dans les blocs A2 et A5.

Dans cette dynamique, elle envisage d’une part de reporter le coût d’un puits qui sera foré d’ici fin 2023. D’autre part, elle compte recevoir une contribution aux frais qu’elle a déjà engagés.

En outre, FAR s’est prononcé sur son plan d’action pour 2022 et le budget y afférent. Le budget prévisionnel est de 9,56 millions de dollars. Des dépenses que la société compte ramener à 5,7 millions de dollars après l’examen et le vote du budget 2022 prévu pour mars prochain.

La société FAR Limited est l’opérateur des blocs offshore A2 et A5 situés au large de la Gambie et adjacents au champ pétrolier Sangomar, situé lui au large du Sénégal. Elle détient 50 % d’intérêts dans les deux blocs alors que l’autre moitié est détenue par Petronas, le producteur malaisien.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!