Cameroun-Gaz : Gaz du Cameroun obligé de payer  7,4 milliards de FCFA à RSM Corporation
Par Ibrahima DIALLO
26 avril 2022 / 09:25

Devant faire face  à des difficultés financières, la société Gaz du Cameroun, qui exploite un gisement de gaz dans la localité de Logbaba à Douala doit payer à l’un de ses actionnaires RSM Corporation la somme de 7,4 milliards de FCFA suite à la décision d’arbitrage irrévocable.

C’est Victoria Oïl and Gas (VOG), premier actionnaire de GDC avec 57% de participations, qui l’a annoncé dans un communiqué destiné aux investisseurs de la bourse de Londres où elle est cotée. Toutefois, l’entreprise a indiqué que le titre était suspendu de toutes les formes de transactions, la situation n’ayant pas beaucoup évolué depuis cette date.

La Chambre internationale de commerce (CCI) de Londres, qui a instruit la procédure, a conclu qu’au début de l’année 2016, GDC a commencé à tort à inclure 4 mois à l’avance la redevance de Cameroon Holdings Limited.

L’instance a estimé que la conséquence de cette date de paiement anticipée est que RSM doit maintenant recevoir 10,6 millions $ (6,5 milliards de FCFA) assortis d’intérêts. « Conformément aux règles d’arbitrage de la CCI, la sentence est sans appel et doit être payée sans délai », peut-on lire dans un communiqué de VOG.

Gaz du Cameroun a jusqu’au moins de juin 2022 pour payer la somme due à RSM, mais ne disposait qu’une trésorerie de 1,6 million de dollars. Le 2 mars 2022, l’entreprise a annoncé être en quête d’un prêt de 1,5 million de dollars.

En 2016, au moment des faits, Cameroon Holdings Limited, bénéficiaire des redevances querellées, était détenu à 65% par Logbaba Project, aujourd’hui devenu Gaz du Cameroun, et à 35% par Victoria Oil and Gas. Les deux entités recevaient des dividendes sur ses bénéfices.

C’est à la suite d’un accord financier trouvé avec RSM sur une autre affaire que cette décision est survenue. Par ailleurs, il n’est pas assuré que les montants nécessaires soient disponibles.

Cette situation constitue un risque pour le secteur bancaire local, engagé à hauteur de plusieurs milliards de FCFA auprès de GDC. Elle est également préoccupante pour les entreprises dont la fourniture en énergie dépend de GDC ou qui comptent sur cette société pour développer leurs projets.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

There are no upcoming events at this time.
English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!