Égypte : inauguration de la gare centrale d’Adly et de deux nouveaux services ferroviaires
Par Ibrahima DIALLO
6 juillet 2022 / 20:48

L’Égypte consacre de gros investissements à des projets de transports modernes et durables. Le secteur concentre 4,6 % du PIB national selon la BEI, et ces chantiers sont des solutions aux enjeux de mobilité au Caire, une métropole des plus peuplées d’Afrique avec plus de 20 millions d’habitants.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi a inauguré dimanche la gare centrale d’Adly Mansour, dans l’est du Caire et a procédé au lancement du train électrique (LRT) qui relie la capitale économique le Caire à la nouvelle capitale administrative en construction depuis 2015. Il a également mis en service la phase 3 de la ligne 3 du métro du Caire à la même occasion.

La gare, réputée la plus grande gare du Moyen-Orient, dessert cinq réseaux ferroviaires différents, dont la troisième ligne de métro, la gare de train électrique (Adly Mansour – la Nouvelle Capitale Administrative – le 10 Ramadan), la gare ferroviaire reliant Le Caire à Suez, une station de superjet et la station de navette qui permet de raccorder l’aéroport international du Caire.

Le projet LRT dont la première phase a été inaugurée, s’étend sur 65,63 km et devrait être complété par un plan d’extension comportant les lots 2 (3,18 km), 3 (18,5 km) et 4 (16 km), qui vont porter le linéaire total de l’infrastructure à 103,3 km avec 19 stations érigées le long du parcours. Selon Kamel El-Wazir, ministre égyptien en charge des Transports, la capacité maximale du réseau de trains électriques est d’environ 1 million de passagers par jour.

Reliée à la ligne de train électrique, la phase 3 de la troisième ligne du métro du Caire est un prolongement vers l’Ouest de la ligne 2.

Elle raccorde le centre-ville (station Abassia) à la rive ouest du Nil (Giza) en franchissant le fleuve au niveau de l’île de Zamalek avant de se dédoubler en deux sections prenant une orientation Nord-Sud. Cette phase comprend 17,7 km de ligne nouvelle et 15 stations dont 8 souterraines, 5 aériennes et 2 au sol.

La Banque européenne, l’un des principaux bailleurs de la ligne 3 du métro a indiqué que sa mise en exploitation permettra de « diminuer les temps de trajet des résidents, les embouteillages et les émissions de dioxyde de carbone et d’autres polluants au Caire, en réduisant notamment jusqu’à 9,3 mégatonnes d’émissions de CO2 ».

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

Dossiers English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!