L’Ethiopie envisage d’interdire l’importation de voitures non électriques
Par Ibrahima DIALLO
5 février 2024 / 14:39

Diverses raisons motivent plusieurs pays africains à se pencher plus sérieusement sur les questions de mobilité verte. Pour l’Ethiopie, les mécanismes de mise en œuvre de ces types de transports pourraient devenir une réalité cette année.

Au cours de la présentation d’un rapport de performance semestriel au Parlement éthiopien il y a quelques jours, le ministre des Transports Alemu Sime a annoncé l’interdiction prochaine d’importer des voitures non-électriques dans le pays.

Une mesure qui s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation des transports verts, élément clé du plan directeur logistique national porté par le gouvernement. Alemu Sime explique également qu’elle vise à pallier les difficultés financières de l’Etat qui a de plus en plus de mal à importer le carburant nécessaire à couvrir la demande.

La mise en place de stations de recharge pour véhicules électriques est également en projet. Le ministre ne donne néanmoins aucune date pour l’entrée en vigueur de l’interdiction, pas plus qu’il ne précise si les véhicules en transit depuis l’extérieur sont concernés.

Agence Ecofin

0 commentaires

Newsletter

Vidéos

Il n'y a pas d'événements à venir pour le moment.
fr_FRFR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!