Le rôle du transporteur dans la chaine logistique internationale : Cas de l’armateur
10 July 2023 / 13:13

Le transport qui représente 33% des activités de la chaine logistique est sans aucun doute le maillon le plus important tout au long de la chaine. Décliné en plusieurs modes de transport matérialisés par les différents moyens de transport que sont les navires, les véhicules, les aéronefs, le train, etc… le secteur des transports a connu plusieurs mutations dans le temps ce qui a impacté considérablement la chaine logistique internationale.

Le transporteur joue un rôle crucial dans la chaine logistique internationale en tant qu’acteur majeur en facilitant le déplacement des marchandises non seulement des zones d’approvisionnement des matières premières vers les zones de production mais aussi de ces zones de production vers les zones de consommation. Le mode de transport le plus sollicité du fait de ses avantages économiques et volumiques est le transport maritime, un transport qui est également réputé pour déplacer les marchandises sur de longues distances.

Le transport maritime est depuis des décennies au cœur de la chaine logistique internationale avec l’avènement de la conteneurisation qui est venu uniformiser l’emballage des marchandises facilitant leur passage d’un mode de transport à un autre sans rupture de charge. Le rôle important que joue le transport maritime a d’ailleurs permis au commerce international de se développer pour qu’on parle aujourd’hui de la mondialisation des échanges.

Plusieurs grandes firmes mondiales ont délocalisé leurs industries sur le continent asiatique en raison de la souplesse de la réglementation ainsi que la disponibilité d’une main d’œuvre à moindre cout dans cette zone géographique du monde. Les armateurs ont rapidement réadapté leurs services de lignes régulières partant des pays asiatiques vers le reste du monde.

La notoriété des ports chinois en termes de volumes manutentionnés en EVP (Equivalent Vingt Pied) vient d’ailleurs de cette délocalisation stratégique des grandes industries américaines et européennes car pour produire les usines installées en chine reçoivent les matières premières de plusieurs continents notamment africain qui passent dans leurs ports avant d’exporter les produits finis vers plusieurs destinations dans le monde. Le trafic des ports chinois est donc incomparable aux autres ports dans le monde.

Cette mondialisation des échanges a également permis aux armateurs de développer le gigantisme des navires, ainsi nous pouvons voir des navires de dernière génération pouvant transporter plus de 23 000 EVP, ce qui a rendu les chaines logistiques de plus en plus complexes. La digitalisation a été d’un support remarquable dans le traitement des données de ces nombreuses expéditions.

Tout au long de la chaine logistique plusieurs activités telles que la manutention, l’entreposage, les formalités portuaires ou aéroportuaires etc… n’ont pas laissé indifférents les armateurs qui bien au-delà du transport maritime ont déployé leurs revenus dans ces activités logistiques. C’est ainsi que les armateurs ont commencé par investir dans les terminaux maritimes à conteneurs pouvant accueillir leurs navires.

Ces terminaux occupent une place importante dans le déploiement de leurs activités dans diverses régions du monde. Cette politique qui a vu le jour il y a de cela deux décennies a permis aux armateurs de contrôler le commerce international en offrant des services de lignes régulières dont les transit time sont très compétitifs.

Aujourd’hui, l’ambition des armateurs de contrôler la chaine logistique de bout en bout est réelle et se concrétise au fil du temps avec le déploiement de leur présence sur d’autres modes de transport que sont le terreste (route, rail, fleuve) et l’aérien.

Ils ont désormais des camions et des avions cargo pour servir leurs clients sur tous les segments de transport. Avec l’apparition de la crise sanitaire de la covid-19, les experts du commerce internationale se sont rendu compte que la chine est devenue l’usine du monde, d’où la difficulté de s’approvisionner à cette période difficile qu’a connu le monde.

On devrait assister à des chaines logistiques beaucoup plus continentales et régionales que mondiales dans les années à venir surtout pour un continent comme l’Afrique qui est en pleine croissance et qui met en place une politique commune favorisant une vaste zone de libre-échange intercontinentale.

Les armateurs avec leur stratégie d’intégrateur de solutions logistiques qu’ils sont entrain de déployer seront les acteurs majeurs dans cette transformation prochaine des chaines d’approvisionnement mondiales surtout qu’ils développent des lignes régulières intracontinentales dont le déploiement est suivi de près.

Kévin Akpali : Promoteur du blog logistique MONSIEUR LE TRANSPORTEUR

0 Comments

Newsletter

There are no upcoming events at this time.
en_USEN

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!