Salon Hyvolution : lancement de Teal Mobility, coentreprise de TotalEnergies et Air Liquide
Par Ibrahima DIALLO
31 January 2024 / 13:39

Détenue à parts égales par TotalEnergies et Air Liquide, Teal Mobility vise à accélérer le développement de l’hydrogène pour le TRM en proposant un réseau de 100 stations sur le réseau RTE. Rappelant que le transporteur n’est pas le seul à avoir l’intérêt des énergies renouvelables, la coentreprise entend aussi coordonner l’ensemble des acteurs autour des projets de station.

Alors que de nouvelles réglementations européennes prévoient l’installation de stations-service à hydrogène tous les 200 km le long des routes principales de l’UE d’ici à 2031 (règlement AFIR, JO de l’Union européenne du 22/09/2023), plusieurs projets commencent à prendre forme. C’est le cas de la coentreprise de TotalEnergies et Air Liquide, nommée Teal Mobility, qui a été lancée à l’occasion du salon Hyvolution 2024, un an après l’annonce du projet.

Teal Mobility s’est donné pour objectif de développer 100 stations d’avitaillement d’hydrogène pour tous les véhicules (poids lourds et véhicules légers) d’ici 10 ans. Elle se concentre aujourd’hui sur la France, l’Allemagne et le Benelux, « et demain au-delà si nous recevons des demandes », précise Johan Dekervel, en charge de la communication de Teal Mobility.

Pour l’instant, la coentreprise propose 16 stations (huit aux Pays-Bas, trois en Allemagne, deux en Baelgique, deux en France et une au Luxembourg), et en prévoit quatre autres d’ici la fin de l’année. « Notre but est que d’ici 10 ans un client puisse se rendre d’Espagne jusqu’aux Pays-Bas avec la même carte carburant », souligne Victor Calen, chargé du marketing et de la communication.

Hydrogène vert

Convaincue par la complémentarité des énergies, la société se positionne principalement sur la longue distance, l’électricité restant davantage vouée aux trajets plus courts. Elle ne s’interdit pour autant pas de développer des projets avec des transporteurs régionaux.

Visant à répondre aux objectifs de neutralité carbone, Teal Mobility entend ne proposer que de l’hydrogène vert d’ici à 2030, peut-être en passant temporairement par de l’hydrogène bas carbone à certains endroits si la technologie renouvelable n’était pas suffisamment disponible.

« L’hydrogène renouvelable est une demande des transporteurs car elle apparaît souvent dans la feuille de route du donneur d’ordre », signale Victor Calen. C’est dans ce sens que la société va souvent consulter le chargeur en amont d’un projet : « le transporteur n’est en effet pas le seul à y avoir intérêt ! Tous les acteurs doivent être impliqués ».

Face aux coûts, la nécessité de rassembler les acteurs

Pour parvenir au développement d’un véritable réseau, la société insiste sur la nécessité que tous les acteurs avancent ensemble : « Nous voulons lancer un signal fort au marché et sortir du cercle de l’œuf et de la poule, indique Fanny Cacherat, chargée de business développement.

Nous fonctionnons avec des écosystèmes. Entre énergéticiens, constructeurs, donneurs d’ordres, transporteurs, nous avons besoin les uns des autres pour développer les stations. » Victor Calen souligne par ailleurs que les subventions nationales, régionales et/ou européennes restent indispensables.

Pour que les acteurs fonctionnent ensemble, Teal Mobility joue le rôle de coordinateur, tout en y apportant de la pédagogie en répondant aux très nombreuses questions. Parmi les plus courantes se trouvent celle de la sécurité. « Sur ce point, des éléments comme des détecteurs de fuite rendent les matériels encore plus sûrs que ceux fonctionnant à d’autres énergies », rassure Johan Dekervel.

Gwenaëlle Ily

0 Comments

Newsletter

Videos

There are no upcoming events at this time.
en_USEN

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!