Des ministres africains des transports se réunissent à Dakhla pour examiner la question des infrastructures routières
Par Ibrahima DIALLO
13 novembre 2022 / 12:21

Des ministres africains chargés des transports et de la logistique, réunis à Dakhla, dans le sud du Maroc, ont appelé à l’adoption d’un modèle de financement basé sur un partenariat renforcé entre les secteurs publics et privés afin d’accompagner le développement des infrastructures routières.

Cette recommandation a été faite en marge de l’ouverture de la 11ème conférence sur les routes à laquelle ont pris part des ministres africains et dont le thème choisi a été : « quelle place accorde l’état aux infrastructures notamment routières dans ses modèles de développement ».

Les participants à cette conférence ont déclaré que les pays africains font face à des défis communs dans le domaine de la réhabilitation des infrastructures routières ce qui affecte leur développement économique, social et touristique.

Le ministre centrafricain des travaux publics, Hamza Guismala a dit que son pays a mis en place un cadre juridique de nature à encourager un partenariat entre les deux secteurs public et privé afin d’encourager leurs acteurs à investir dans le domaine des infrastructures notamment routières.

Le ministre centrafricain a ajouté que son pays œuvrait, grâce à un appui de la banque mondiale à réaliser le passage Bangui-Brazzaville, en plus d’un autre prévu avec le Cameroun afin de faciliter les échanges commerciaux et développer les économies des pays.

Pour sa part, le ministre comorien de l’Aménagement du territoire et de la reconstruction urbaine, chargé des affaires foncières et des transports terrestres, Youssoufa Afritan, a indiqué que son pays aspire à trouver des solutions aux problèmes liés au développement des infrastructures routières, exprimant sa volonté de bénéficier de l’expérience marocaine dans ce domaine.

Quant au ministre marocain de l’équipement et de l’hydraulique, Nizar Baraka, il a affirmé que son pays était ouvert à toutes les formes de coopération et à partager ses compétences et ses expériences dans le domaine des routes qu’il s’agisse de la gouvernance ou le financement.

Il a ajouté que les pays africains peuvent bénéficier de l’expérience marocaine dans ce domaine dans le cadre d’une contribution au développement du continent et le renforcement des liens entre les pays africains.

A cette rencontre ministérielle, qui se tient sous le haut patronage du Roi du Maroc Mohamed VI et qui s’achève demain samedi, ont participé les ministres des transports et de la logistique du Malawi, la Zambie, Djibouti et de la Guinée équatoriale.

Elle est organisée conjointement par le Ministère marocain de l’équipement et de l’hydraulique et l’Association Marocaine permanente des congrès de la route et a vu la participation de 600 personnes et plusieurs thèmes importants figuraient à l’ordre du jour de la conférence, notamment une table ronde sur le thème.

« Partenariat entre l’état et les entités au service de l’accélération du développement national : les infrastructures routières comme modèle ».

 Sahara Media 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!