Transport maritime : de plus en plus de conteneurs, mais des tarifs qui ne sont pas près de baisser (Drewry)
Par Ibrahima DIALLO
20 juillet 2022 / 19:00

La pénurie de conteneurs qui a perturbé le secteur du transport maritime à la suite du confinement imposé par la Covid-19 se dissipe progressivement. Les tarifs eux restent encore élevés.

Le manque généralisé de conteneurs qui a perturbé la chaîne d’approvisionnement mondiale à l’apparition de la crise de la Covid-19, est en train de se réduire avec la reprise de leur production et l’expédition de plusieurs livraisons qui étaient en attente, selon une note d’information publiée le 13 juillet 2022 par la firme Drewry.

La firme qui est spécialisée dans les études maritimes, explique que le parc mondial de conteneurs connaît actuellement un excédent de près de 6 tonnes. Plus généralement, le pool mondial de conteneurs maritimes a augmenté de 13% pour atteindre près de 50 millions de TEU (ou EVP). Cela représente trois fois la courbe de progression qui avait été précédemment relevée.

L’excédent de conteneurs dans le parc mondial se justifie, selon Drewry, par le fait que les entreprises de leasing et les compagnies maritimes ont commandé un nombre record de conteneurs, tout en retirant moins d’unités vieillissantes.

La production de nouvelles unités de conteneurs est surtout motivée par la forte commande de navires au cours de ces deux dernières années. American Shipper, dans un rapport publié le 27 juin 2022 avait indiqué que la capacité totale des navires en commande dépasse désormais 7 millions d’unités.

« Le calendrier de livraison des nouveaux navires est très solide avec une capacité de créneaux horaires qui devrait augmenter de 3,6 millions de TEU en 2023 et de plus de 3,9 millions de TEU en 2024 », a déclaré John Fossey, responsable de la recherche sur les équipements de conteneurs chez Drewry.

Malgré cette disponibilité de conteneurs, les chargeurs ne devraient pas s’attendre à une réduction des tarifs actuels de fret ou encore du coût de revient des expéditions maritimes. Plusieurs facteurs, notamment la problématique des congestions sur la chaîne portuaire mondiale, continuent d’exercer de pression sur les ports.

Les armateurs y trouvent d’ailleurs plus d’intérêt et certains se constituant en conférence maritime (cartel d’armateurs) pourraient préférer des traversées à vide pour soutenir les prix de transport au comptant (appliqué pour les livraisons immédiates), indique Drewry, dans un autre rapport publié le 30 juin.

En 2021, les bénéfices réalisés par les compagnies maritimes s’étaient élevés au-delà de prévisions de 100 milliards $ annoncés plus tôt pour franchir la barre de 150 milliards $, selon une publication du média américain Bloomberg.

Agence Ecofin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

Dossiers English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!