Taux de fret maritime : vers un retour à la normale
Par Ibrahima DIALLO
1 septembre 2022 / 08:07

Le ralentissement de la demande mondiale de fret, lié à la forte poussée d’inflation et à un climat d’incertitude économique, devrait enclencher le retour à des tarifs normaux, rapporte le journal économique Les Echos.

Les taux de fret du transport maritime de marchandise sont en baisse sensible, selon l’indice composite du cabinet de consultants britanniques Drewry. En un an, les taux ont plongé de 35 %. Le transport maritime pour un conteneur de 40 pieds est aujourd’hui vendu 40 % moins cher qu’en septembre 2021, en moyenne.

Les prix baissent sur toutes les voies navigables entre l’Europe, l’Asie et les États-Unis. Sur l’axe Asie-Etats-Unis, par exemple, les prix spot pour transporter vers la côte ouest un conteneur de 40 pieds ont baissé de 3.200 dollars (-33 %), selon les récents pointages du cabinet norvégien Xeneta. Les contrats à long terme restent en moyenne 112 % plus élevés qu’en juillet 2021, et même supérieurs de 280 % à ceux de l’été 2019.

Baisse sur les taux spots

Mesurant les grands axes au départ de Chine, l’indice spot SCFI (Shanghai Containerized Freight Index) a également constaté une baisse, à un peu plus de 3.562 dollars le conteneur, contre 5.000 dollars en début d’année. Globalement, les taux spot (à la demande) observent donc une tendance à la baisse depuis plusieurs mois, tandis que les contrats de long terme étaient au plus haut en juillet dernier.

« Tous les signes suggèrent un retour à un marché plus équilibré », estime le cabinet spécialisé Sea-Intelligence, cité par Les Echos. Ce retour à la normale signifie d’une part que les goulots d’étranglement dans la chaine d’approvisionnement s’estompent et d’autre part que l’économie, ou en tout cas, la reprise, ralentit.

Pratiques anticoncurentielles ?

En parallèle, en juillet dernier, dix grandes organisations européennes et internationales représentant chargeurs, opérateurs portuaires ou commissionnaires de transport, ont écrit à la Commission européenne, pour demander une révision, deux ans plus tôt que prévu, du régime d’exemption dont bénéficient les armateurs, en faveur des consortiums pour l’échange de marchés et la coordination des rotations.

La Commission européenne a lancé depuis un appel à contributions afin de recueillir des avis, portant sur l’incidence de ces consortiums entre compagnies maritimes et de ce règlement d’exemption. Les parties intéressées disposent de huit semaines, jusqu’au 3 octobre 2022, pour communiquer leurs observations.

Stratégies Logistiques 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

There are no upcoming events at this time.
Dossiers English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!