Signature d’un accord portant report modal entre les autorités des chemins de fer sud-africains et mozambicains
Par Ibrahima DIALLO
7 juillet 2022 / 08:57

L’industrie minière sud-africaine est l’une des principales sources de revenus de l’État. Mais l’exportation qui nécessite du transport de masse, devient délicate dans un contexte où les systèmes ferroviaire et portuaire présentent beaucoup de faiblesses, obligeant à recourir aux États voisins.

Transnet Freight Rail (TFR) d’Afrique du Sud et l’opérateur ferroviaire mozambicain Portos e Caminhos de Ferro de Moçambique (CFM), ont signé vendredi un accord visant à intensifier l’exportation par voie ferroviaire des minerais de chrome via le port Maputo, afin de retirer environ 200 camions par semaine des routes qui permettent la liaison entre les deux pays.

Le nouveau modèle de transport proposé dans l’accord permettra de supprimer les anciennes mesures qui imposaient de changer les locomotives et l’équipage lors du franchissement des frontières, un processus qui nécessitait cinq équipes de l’origine à la destination et entraînait des retards importants chaque fois que les locomotives sont échangées.

Selon Transnet, le nouveau modèle verrait des envois de 50 wagons complets en chrome et ferrochrome être transportés par deux locomotives diesel 43D de Belfast en Afrique du Sud directement vers le port de Maputo. Ce qui pourrait réduire de 12 heures, le temps de transit entre les deux États.

« Cela permettra d’augmenter les 15 trains actuels par semaine à 21 par semaine, ce qui se traduit par une augmentation du volume de plus de 800 000 tonnes par an. Nous nous attendons à ce que cela réduise considérablement le nombre de camions chromés et ferrochromes sur les routes de l’Afrique du Sud au port de Maputo », a déclaré Transnet.

Pour le ministre mozambicain des Transports, Mateus Magala, ce nouveau partenariat constitue un changement de paradigme qui améliorera la compétitivité des échanges et permettra de porter les volumes de marchandises acheminées par chemins de fer entre les deux voisins à 83 millions de tonnes d’ici 2024, contre 48 millions en 2021.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!