Sanctions contre Moscou : des investisseurs chinois misent sur une croissance du commerce avec la Russie
Par Ibrahima DIALLO
11 mars 2022 / 09:52

Ces derniers jours, des actions d’entreprises liées aux chaînes d’approvisionnement impliquant la Russie ont été rachetées par des investisseurs chinois. Ces derniers misent sur une hausse des échanges commerciaux entre la Chine et la Russie après les sanctions occidentales qui ciblent  Moscou.

En effet, ces entreprises chinoises citées font partie de l’indice dit du « concept commercial Chine-Russie », et prennent en compte entre autres des compagnies de transport maritime de conteneurs et des exploitants portuaires.

L’indice a connu un bond de plus de 20% depuis le 28 février selon les données financières de la société spécialisée iFinD. Parmi les valeurs qui profitent de cette tendance figure Jinzhou Port, une entreprise de la province du Liaoning, dans le nord du pays, proche de la Russie. Le cours de l’action de Jinzhou Port a pris jusqu’à 10%, le maximum autorisé, au cours de six séances consécutives à la Bourse de Shanghaï.

Ade Chen, gérant de Guangdong Fund Investment à Guangzhou a expliqué que « les  investisseurs s’attendent à ce que la Russie augmente sa coopération avec la Chine, ce qui a porté les valeurs concernées, notamment dans la logistique ».

Interrogé sur l’impact de la guerre en Ukraine sur ses activités, Jinzhou Port estime qu’il ne pouvait pas « préjuger de la tournure de la guerre, et encore moins des relations entre une guerre à l’étranger et la performance d’une entreprise cotée sur le marché intérieur ».

Quant à Xinjiang Tianshun Supply Chain, il a vu sa valeur prendre jusqu’à 10% sur six séances d’affilée. L’entreprise chinoise a précisé que son activité en lien avec la Russie ne représentait qu’une portion relativement réduite de son chiffre d’affaires. Ade Chen estime que « Miser sur ces actions est extrêmement incertain ».

À  cet effet, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, déclare lors d’une conférence de presse que «la Chine s’oppose résolument à l’utilisation de sanctions unilatérales illégales, étant donné qu’elles ne sont pas un moyen efficace de résoudre les problèmes, et qu’elles entraînent des difficultés pour les moyens de subsistance de la population tout en aggravant les divisions et la confrontation».

La guerre en Ukraine favorise l’élargissement des sanctions de l’UE et des États-Unis, allant de l’exclusion de la Russie du système de communication interbancaire SWIFT à l’interdiction aux avions russes d’entrer dans leur espace aérien.

Selon le porte-parole, « ces mesures ont accru la complexité mondiale tout en poussant la Russie à lancer des contre-mesures de représailles ».

Wang Wenbin a exigé quant à lui que « les parties concernées ne portent pas atteinte aux droits et intérêts légitimes de la Chine et des autres parties lors de la gestion de la crise ukrainienne et de leurs relations avec la Russie ».

«La Chine et la Russie continueront à mener une coopération commerciale normale dans un esprit de respect mutuel, d’égalité et de bénéfice mutuel», a déclaré ce dernier.

Il faut préciser que le commerce bilatéral sino-russe a dépassé 140 milliards de dollars en 2021, atteignant par la même occasion un sommet historique, selon les données de l’Administration générale des douanes.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

There are no upcoming events at this time.
English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!