Roland Berger se renforce auprès de l’administration publique au Maroc
Par Ibrahima DIALLO
5 décembre 2022 / 12:22

Le cabinet allemand Roland Berger a décroché un contrat de 5,4 millions de dirhams, soit 485 000 € environ, auprès de la Société nationale des transports et de la logistique, acteur public crucial dans le secteur des transports marocain.

Au Maroc, la Société nationale des transports et de la logistique (SNTL) est un opérateur historique et incontournable. La société, privée, mais détenue par l’État à 100 %, est un des principaux transporteurs routiers de marchandises du pays.

Elle a aussi développé une activité de commissionnaire de transport, et gère le parc automobile de l’État. Or, la structure cherche à se réorganiser, et c’est Roland Berger qui a décroché fin octobre un contrat pour définir une nouvelle stratégie et restructurer la SNTL.

Le gouvernement souhaite en effet rationaliser la société. Après la dissolution de l’Office national des transports en 2004, la création de la SNTL devait permettre la libéralisation du transport routier. Mais la structure demeure dominante sur de nombreux marchés. Elle s’est aussi diversifiée en créant plusieurs filiales : un courtier, SNTL Assurances ; Logdev, qui se spécialise dans les infrastructures logistiques ; et SNTL Supply Chain, qui propose des services de stockage.

Cette nouvelle mission est attribuée alors que le rôle des consultants auprès des pouvoirs publics marocains suscite le débat. Un des principaux hebdomadaires marocains, Tel Quel, a ainsi consacré un dossier sur l’influence des cabinets en avril.

Les montants des contrats sont notamment souvent critiqués, alors que le Haut-Commissariat au Plan marocain estime que 3,2 millions de personnes supplémentaires ont basculé dans la pauvreté ou la vulnérabilité suite à la crise du Covid.

Les cabinets occidentaux ont en effet très largement investi l’administration publique marocaine, ainsi que les sociétés contrôlées par l’État, telles que le très puissant groupe OCP, premier exportateur de phosphate au monde. Roland Berger ne fait pas exception.

En mars, le cabinet avait par exemple décroché aux côtés de Mazars un appel d’offres du ministère de l’Économie pour établir un dialogue stratégique avec l’exécutif, dans le cadre de la réforme des entreprises publiques.

En matière de transports, il avait aussi été embauché en 2016 par l’Office national des aéroports (ONDA) pour refondre son modèle économique. Et l’année précédente, le cabinet avait été sélectionné par l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) pour concevoir son plan d’action 2016-2020.

Consultor

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!