Résultats 2021 : une année exceptionnelle pour les transitaires aériens
Par Ibrahima DIALLO
13 juillet 2022 / 09:54

Kuehne+Nagel a détrôné DHL de sa première place mondiale l’année passée. Aucun des vingt-cinq premiers transitaires mondiaux de fret aérien n’a par ailleurs vu son trafic reculer au cours de l’exercice écoulé.

Exceptionnel ! Tel pourrait être le qualificatif associé à l’année 2021 pour les résultats de trafic des vingt-cinq premiers transitaires mondiaux de fret aérien. À 18 094 902 tonnes, et selon des données chiffrées compilées par le consultant Armstrong & Associates, Inc, la hausse s’est établie à 19,2 %. Le secteur a donc enrayé deux années de baisse consécutive du trafic.

Plusieurs facteurs

Ces résultats records sont à mettre au crédit de la reprise économique liée au recul du COVID-19 et à la nécessité de trouver de nouvelles capacités à bord des avions cargo, les emports en soute des avions passagers étant toujours limités du fait de la reprise progressive du trafic passagers.

Malgré une hausse de ses tonnages de 25,7 % à 2 096 000 tonnes et une croissance de ses revenus de… 43,5 %, DHL n’a pas, cependant, réussi à conserver sa place de numéro 1 mondial du secteur. L’opérateur a dû céder ce rang à Kuehne + Nagel qui a fait beaucoup mieux qu’intégrer les 750 000 tonnes annuelles découlant de la prise de contrôle du chinois Apex Logistics en mai 2020.

Le nouveau leader mondial a, en effet, vu son trafic progresser de 54,9 % à 2 220 000 tonnes l’année passée. Surtout, son chiffre d’affaires s’est littéralement envolé à 40,838 milliards de dollars, en progression de 42,8 % d’une année sur l’autre. Cette hausse spectaculaire, partagée avec DHL, illustre à nouveau la montée des prix du fret aérien sur fonds de raréfaction de l’offre.

Excellents résultats pour DSV et DB Schenker

DSV et DB Schenker ont connu d’excellents résultats également avec des croissances respectives de 18,7 % et 31,4 % de leurs tonnages transportés. En l’absence de résultats pour UPS, c’est désormais l’américain Expeditors qui émarge à la cinquième position, la barre du million de tonnes étant franchie pour la première fois.

Avec une croissance proche de 35 %, Nippon Express s’est rapproché du million de tonnes tandis que le chinois Sinotrans a gagné quatre places avec un trafic de 804 000 tonnes (+ 32 %). En revanche, Bolloré Logistics a reculé d’une place, une croissance moindre que ses concurrents (+ 14,3 %) l’ayant fait rétrograder à la dixième place mondiale.

Bons résultats pour CEVA Logistics et Geodis

Dans la seconde partie du tableau, la meilleure progression est à mettre au crédit du chinois AWOT Global Logistics Group.

Ses 94,4 % de croissance à près de 486 216 tonnes lui ont permis de s’emparer de la treizième place mondiale. Juste derrière, le français CEVA Logistics a progressé de près de 31 % à 474 000 tonnes. Surtout, ce sont littéralement ses revenus qui se sont envolés. Ils ont, en effet, progressé de 62,16 % à 12 milliards de dollars.

Enfin, Geodis occupe, à présent, la dix-huitième place. L’opérateur français a terminé l’année 2021 en croissance de 19,3 % à 346 667 tonnes. Surtout, Geodis a profité de l’exercice pour mettre en œuvre son propre Airbus A330-300, cet appareil à ses couleurs étant devenu opérationnel à partir d’août 2021.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

Dossiers English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!