Port de Douala : la drague « Chantal Biya » envoyée au Nigeria pour être réhabilitée
Par Ibrahima DIALLO
5 décembre 2022 / 07:38

La direction générale du PAD fait de l’autonomisation du dragage une de ses priorités depuis environ 6 ans. Une régie de dragage a été créée et de nouveaux équipements nautiques acquis, dont 2 dragues neuves pour les plans d’eau, les pieds de quai, les darses et le chenal.

À travers sa direction en charge du dragage, le Port de Douala a lancé le 29 novembre le convoyage de sa drague « Chantal Biya » au Nigeria pour réhabilitation. Cette drague, baptisée en l’honneur de la première dame camerounaise, sera acheminée vers le chantier naval ShipSidedrydock où elle sera rénovée après 10 ans d’inactivité.

Les travaux doivent durer 6 mois maximum, pour un montant prévisionnel de 1,69 milliard de FCFA. Le marché a été passé en gré à gré suivant la délibération du conseil d’administration № 0059/21/Cocom/CA/PAD du 20 octobre 2021.

Selon le PAD, le convoyage de la drague du port de Douala-Bonaberi au Nigeria durera trois jours. L’entreprise nigériane doit remettre en l’état les 9 moteurs, remplacer les tôles de coque, procéder au sablage et à la peinture, réviser les vannes de coque, les systèmes de fonctionnement du navire, remplacer des équipements de dragage, etc.

À son retour à Douala, a appris Investir au Cameroun, la drague servira comme par le passé à l’entretien et l’approfondissement (mécanique et hydraulique) des plans d’eau, darses, pieds de quais, chenaux secondaires, et à travaux de balisage.

« Cette drague vient renforcer le dispositif de dragage du PAD. Sa remise en fonctionnement confirmera la stratégie de réduction des coûts de dragage, relèvera la capacité commerciale et permettra au port d’amorcer résolument l’atteinte de son objectif de performance », indique l’autorité portuaire.

L’objectif est de réduire les coûts exorbitants du dragage qui affectaient considérablement les caisses de l’entreprise. De 1997 à 2018, le PAD déclare avoir dépensé dans cette rubrique un montant de 141,85 milliards FCFA. Cela fait une moyenne annuelle de près de 6 milliards FCFA consacrés uniquement à l’entretien des pieds de quai et des plans d’eau.

Agence Ecofin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!