Port autonome de Dakar : Les travailleurs en grève jusqu’à nouvel ordre
Par Ibrahima DIALLO
26 septembre 2023 / 08:59

L’Association des commerçants et industriels du Sénégal a entamé une grève générale à compter de ce lundi 25 septembre 2023 jusqu’à nouvel ordre. En conférence de presse, le collectif regroupant les commerçants, les transporteurs et les transitaires du pays exige la satisfaction totale de sa plateforme revendicative. Il réclame entres autres la suppression des rubriques non homologuées sur la facturation, la suppression de la facture de surcharge, le non-respect des camionneurs et délais de livraison, la mise à disposition de la facture 72 heures avant l’arrivée du navire, la décongestion du port (….).

« Tous les opérateurs confondus du Port autonome de Dakar ont des difficultés énormes avec les compagnies maritime et Dp World. En effet, après avoir fait leurs opérations d’enlèvements de conteneurs de marchandises nous avons des problèmes avec les compagnies martimes a proprios des avis d’arriver qu’on ne réceptionne pas à temps.

Nous ne sommes plus en mesure de payer les factures parce que la réception des factures nous « coûte » le forfait de 10 jours que nous avons. Les BAD qu’on ne nous distribue pas à temps impactent sur les surestaries et des magasinages qu’on nous impose à payer. (…) Aujourd’hui les camions qui doivent prendre des conteneurs à l’intérieur de Dp World ont des difficultés.

A savoir, le non-respect des camionneurs qui restent dans leurs camions plus de deux-trois jours sans travailler, la non livraison des conteneurs qui doivent sortir du port mettent en difficultés les commerçants et opérateurs économiques. Le retour des vides est plus que grave dans la mesure où même après dépotage, les camions restent avec des conteneurs vides plusieurs jours et ce qui impacte les opérations », se désolent-ils.

Selon les membres du collectif, « tous ces faits accumulés font que les opérateurs économiques sénégalais ne peuvent plus s’en sortir. Parce qu’expliquent-ils « tous les surcoûts des marchandises ont des répercussions sur les consommateurs. Et ceci se fait sentir à travers le panier de la ménagère ».

C’est pourquoi, ils exigent une satisfaction totale sur les promesses qui leurs ont été faites par le Premier, ministre Amadou Ba il y a deux mois. A défaut de quoi, ils vont passer à la vitesse supérieure.

Seneweb.com :Absa DIONGUE 

0 commentaires

Newsletter

Vidéos

Il n'y a pas d'événements à venir pour le moment.