« Pont Allenby » : Palestiniens, Israéliens et Américains louent  la médiation marocaine
Par Ibrahima DIALLO
18 juillet 2022 / 19:10

Suite à la médiation du Maroc et des États-Unis, le point de passage « Pont Allenby » reliant la Cisjordanie à la Jordanie sera bientôt ouvert 24h/24. Toutes les parties prenantes se sont réjouies du Le rôle primordial du Maroc dans la médiation des négociations israélo-palestiniennes.

Entretenant de bonnes relations avec Israël et la Jordanie, le Maroc était un pays médiateur des négociations visant à concrétiser la réouverture du passage frontalier, avec les États-Unis, dont le président Joe Biden effectue sa première visite au Moyen-Orient. Merav Michaeli, la ministre israélienne des Transports, a également salué la démarche du Maroc pour les efforts de médiation.

« Je remercie le président américain Joe Biden, le Roi Mohammed VI et le Royaume du Maroc pour leur engagement et leurs efforts continus en faveur de la paix et de la prospérité au Moyen- Orient », a-t-elle déclaré, vendredi 15 juillet, dans un communiqué.

Citant « l’engagement et les efforts continus du Royaume pour promouvoir la paix et la prospérité au Moyen-Orient », la ministre israélien des Transports, Merav Michaeli, a remercié, une nouvelle fois, le Maroc pour les efforts de médiation. Michaeli a indiqué qu’elle et son personnel avaient eu des entretiens avec des représentants palestiniens, américains et marocains tout au long de la semaine pour échanger sur  des détails de l’ouverture du point de passage.

L’ouverture prochaine du passage frontalier a été annoncée par I24news , qui cite Michaeli. La même source fait savoir que la ministre israélienne est en pourparlers, depuis plusieurs mois, avec des responsables américains, marocains et palestiniens afin d’aboutir à l’ouverture du point de passage d’Allenby avec la Jordanie.

La même source indique que « Cette décision est promue dans le contexte de la visite du président américain Joe Biden et devrait se concrétiser dès que les conditions logistiques seront mûres, y compris le recrutement de la main-d’œuvre requise ».

Le poste frontière situé à 50 km de la capitale jordanienne Amman sera bientôt ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, offrant aux Palestiniens une mobilité et un accès plus faciles au reste du monde. Les prémices d’un accord seraient d’ores et déjà là et le projet devrait se concrétiser dès que les conditions logistiques, notamment humaines, seront réunies.

Une étape majeure dans l’avancée logistique

En effet, cette mesure peut apporter des solutions aux  problèmes majeurs liés au passage des Palestiniens en Jordanie, sachant que c’est le seul débouché vers l’extérieur pour ces derniers. Les voyageurs palestiniens souhaitant voyager à l’étranger doivent disposer d’un permis de voyage délivré par les autorités israéliennes pour traverser ce pont et rejoindre l’aéroport international Queen Alia à Amman.

En 2020, ce poste frontière fut fermé jusqu’à nouvel ordre, suite à la propagation de la pandémie du Covid-19. Outre la facilitation des déplacements des voyageurs et des travailleurs, les gouvernements israélien et jordanien espèrent également dynamiser le commerce et la circulation des marchandises, et consolider la coopération régionale.

Le pont a été initialement construit en 1918 par le général britannique Edmund Allenby avant d’être reconstruit en 1994 suite au traité de paix signé entre Israël et la Jordanie. Le pont a dû être reconstruit suite aux dégâts de la guerre de 1967 (guerre des Six Jours).

Les parties prenantes louent la diplomatie marocaine

De nombreux responsables et experts palestiniens et jordaniens ont salué la médiation marocaine. Dans un entretien avec Rim Radio, Khalil Tafkaji, un expert en cartographie et en implantation, a assuré que SM le Roi Mohammed VI a mené des efforts diplomatiques considérables conduisant à l’approbation par Israël de l’ouverture dudit poste, précisant que la diplomatie marocaine a prouvé une fois de plus qu’elle est une diplomatie pacifique et au service des Palestiniens et de la cause palestinienne.

Par ailleurs il a exprimé sa gratitude à Sa Majesté pour ses prises de position sur la question du peuple palestinien. Dans cette dynamique, un haut responsable américain a souligné, s’adressant au journal israélien Haaretz, que le Maroc a «joué un rôle clé» en facilitant le dialogue entre les parties israéliennes et palestiniennes.

En effet, l’implication du Maroc dans ces négociations en fait le premier des pays signataires des accords d’Abraham à s’engager dans la médiation israélo-palestinienne.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!