Oulématou CAMARA : L’éthique dans la Supply Chain
Par Ibrahima DIALLO
9 janvier 2024 / 13:48

Dans le monde interconnecté d’aujourd’hui, les chaînes d’approvisionnement sont l’épine dorsale du commerce mondial et leur gestion est primordiale pour toute organisation. Les produits et services provenant de divers endroits du globe trouvent leur place dans nos foyers, lieux de travail et plus généralement dans notre vie quotidienne.

La complexité des chaînes d’approvisionnement, de plus en plus modernes et performantes, incitent les entreprises, les gouvernements, les consommateurs et autres acteurs à réévaluer leurs rôles et responsabilités par rapport aux aspects éthiques qui sous-tendent la manière dont ils acquièrent, distribuent et/ ou éliminent leurs produits et services, selon l’étape atteinte au niveau de la chaîne. Après avoir exposé quelques défis éthiques au sein des chaînes d’approvisionnement, il serait opportun d’aborder leurs incidences au sein des organisations puis de mettre en avant de bonnes pratiques éthiques appliquées à la supply chain.

 Qu’est-ce que l’éthique et en quoi est-ce liée à la gestion des chaînes d’approvisionnement ?

Le Larousse définit l’éthique comme un “ensemble de principes moraux qui sont à la base de la conduite de quelqu’un”. Dans le monde des entreprises et autres types d’organisation, l’éthique est souvent intégrée dans le concept de RSE – Responsabilité Sociétale des Entreprises – ou dans celui des facteurs ESG – “Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance”.

On parle de RSE quand les entreprises prennent en compte, de manière volontaire, les préoccupations sociales et environnementales liées à leurs activités et leurs relations avec leurs différentes parties prenantes. De la même manière, les facteurs ESG sont utilisés en interne ou en externe par les investisseurs ou d’autres parties prenantes pour évaluer la performance opérationnelle d’une entreprise en fonction de son impact social et environnemental.

Plus spécifiquement, le paysage éthique des chaînes d’approvisionnement couvre plusieurs questions comme le respect des droits de l’homme, le comportement équitable envers les parties prenantes ainsi que le respect de leurs intérêts ou le respect d’exigences environnementales.

Concernant les droits de l’homme, l’un des dilemmes éthiques les plus répandus concerne le traitement des travailleurs au sein d’une chaîne d’approvisionnement. Des rapports sur des ateliers de misère, le travail des enfants et les salaires injustes sont souvent mis en lumière. En 1998, le documentaire de Michael Moore « The Big One » pointe la responsabilité de la société Nike dont le succès est souvent associé à des délocalisations et sous-traitances avec des conditions de travail déplorables pour les salariés.

L’éthique voudrait que les entreprises s’assurent que les travailleurs qui produisent leurs biens et/ou services soient traités équitablement et bénéficient de conditions de travail sécurisées. S’agissant des parties prenantes, la transparence et la capacité de fournir des reportings omplets et fiables sont essentielles pour garantir une gestion éthique des chaînes d’approvisionnement.

L’équité, l’honnêteté et l’intégrité doivent être des principes fondamentaux dans les interactions avec les différentes parties prenantes : fournisseurs, clients, collaborateurs, actionnaires, autorités publiques et autres partenaires. L’une des difficultés en supply chain, où les circuits peuvent parfois être complexes et opaques, réside dans le fait de pouvoir garantir en permanence la traçabilité de l’origine des produits ou la mise en place de pratiques commerciales équitables.

Le respect des différentes réglementations en matière de transport, de normes d’entreposage ou d’emballage est également un aspect à prendre en compte par rapport aux parties prenantes. Enfin, avec le changement climatique au premier plan des préoccupations mondiales, l’impact environnemental des chaînes d’approvisionnement est sous surveillance.

L’extraction des ressources naturelles, l’impact environnemental de transport et l’élimination des déchets sont autant de domaines où la prise en compte de l’éthique joue un rôle significatif. Faire fi de ces considérations éthiques dans la chaîne d’approvisionnement d’une organisation peut entraîner des conséquences dommageables pour celle-ci.

Les coûts d’une supply chain non-éthique

Les répercussions des écarts éthiques au niveau d’une chaîne d’approvisionnement peuvent être de différentes natures et de degrés divers. Les dommages peuvent porter sur la réputation et l’image de l’entreprise. Du fait de la sensibilisation et de l’activisme des consommateurs, les pratiques non éthiques sont susceptibles d’entraîner une réaction publique négative et/ou des boycotts qui peuvent impacter le chiffre d’affaires ou l’image d’une organisation.

C’est le cas notamment de la marque Zara de la société Inditex qui a dû faire face en 2020 à de nombreux appels au boycott à la suite des révélations portant sur ses pratiques d’internement, d’assimilation, de travail forcé et de sévices physiques sur des populations Ouïghours dans la province du Xinjiang en Chine afin de s’approvisionner en coton à moindre coût. Cet activisme ainsi qu‘une enquête avaient également conduit la Commission départementale d’aménagement commercial bordelaise à refuser l’extension de sa surface de vente dans une rue de la ville.

Certaines violations éthiques portant sur des lois du travail, des réglementations environnementales ou encore des accords de commerce équitable peuvent donner lieu à des poursuites judiciaires, des batailles juridiques coûteuses qui peuvent résulter en des sanctions réglementaires. Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, la raréfaction des ressources due à une mauvaise gestion environnementale ou encore l’augmentation des coûts de production peuvent aussi tous affecter les résultats financiers d’une entreprise.

D’un autre côté, une étude internationale conduite en avril 2021 par OpenText révèle que 82% des consommateurs se disent prêts à payer plus cher un produit dont ils ont la certitude qu’il est issu d’une source ou d’une production éthique. 32% seraient même prêts à payer sensiblement plus cher un surcoût pour des produits éthiques.

Le rapport Made for the Future de HSBC Report indiquait déjà en 2019 que 96 % des entreprises consultées dans le cadre de cette étude disent ressentir une pression croissante pour devenir plus durables et 86 % s’attendent à une progression de leurs ventes les prochaines années grâce à un accent accru mis sur le développement durable. Ainsi, l’impasse ne peut pas être faite sur l’impact significatif que peuvent avoir les défaillances ou prises de conscience de l’éthique dans la supply chain.

Avec ces possibles incidences et opportunités, il apparaît logique de mettre en place une bonne gestion éthique de la chaîne d’approvisionnement pour garantir des pratiques commerciales transparentes, responsables, respectueuses de l’environnement et axées sur le respect des droits des parties prenantes.

Quelles bonnes pratiques éthiques en supply chain?

Une base solide pour des pratiques éthiques en supply chain commence par une stratégie claire avec des enjeux et priorités bien définis. La mise en place de charte éthique ou code de conduite mettant en avant des principes éthiques, le respect strict des règlements et lois en vigueur portant sur les aspects RSE ou ESG dans la conduite des opérations, l’établissement de politiques incitatives pour les fournisseurs afin de les encourager à adopter ces normes sont autant de mesures qui peuvent soutenir cette démarche.

Sur le plan environnemental, des actions pour la réduction ou le recyclage de déchets, la réutilisation des matériaux, l’utilisation de moyens de transport et logistiques écoresponsables et/ou encore l’utilisation de sources d’énergie renouvelable permettent de diminuer l’empreinte carbone au niveau de la chaîne d’approvisionnement.

Avec les avancées technologiques qui ont révolutionné la gestion de la chaîne d’approvisionnement, la transparence peut être renforcée par la mise en place d’outils supply chain “responsables” pour assurer la traçabilité des produits et services. Cela signifie qu’il est possible de suivre chaque étape de la chaîne, de l’approvisionnement en matières premières à la livraison du produit fini au consommateur. Cette transparence renforce la confiance des clients et des autres partenaires.

Aussi, les audits et certifications jouent un rôle vital dans la validation des pratiques éthiques en supply chain. Les certifications et labels ISO 26000, Ecocert, Fairtrade ou encore Energy Star sont des exemples de standards reconnus internationalement.

L’évaluation régulière des performances environnementales, sociales et liées à la gouvernance via des organismes comme EcoVadis ou par le biais d’audits comme le SMETA de Sedex (Supplier Ethical Data Exchange) permettent aux organisations qui obtiennent ces certifications ou labels de démontrer leur engagement envers des pratiques durables et éthiques.

Cela renforce leur crédibilité sur le marché et peut également favoriser de nouvelles opportunités de partenariat. Par ailleurs, pour encourager l’innovation et récompenser l’excellence en matière de supply chain éthique, des prix tels que les “Prix Stratégies Logistique de l’Innovation Durable” de l’entreprise Eco Class Logistics basée en France sont décernés.

Ces récompenses reconnaissent les entreprises qui font preuve de leadership en adoptant des pratiques durables, éthiques et responsables. Ces prix incitent les entreprises à repousser les limites de l’innovation dans la chaîne d’approvisionnement tout en respectant des valeurs éthiques.

Face à des mesures que les consommateurs deviennent de plus en plus conscients des dimensions éthiques de leurs achats, les organisations reconnaissent que les pratiques éthiques de la chaîne d’approvisionnement ne sont pas seulement un impératif moral, mais aussi une nécessité stratégique dans le monde interconnecté d’aujourd’hui.

Ainsi, celles qui accordent la priorité à une gestion éthique de leur chaîne d’approvisionnement protègent non seulement leur réputation et leurs chiffres d’affaires, mais contribuent également à une économie mondiale plus juste et durable ainsi qu’à une dégradation moindre de la planète.

Oulématou CAMARA : Spécialiste en Supply Chain

(Le saviez-vous magazine nº 9)

0 commentaires

Newsletter

Vidéos

Il n'y a pas d'événements à venir pour le moment.
fr_FRFR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!