Nigéria : ADM combat un actionnaire, alors que la lutte juridique retarde
Par Ibrahima DIALLO
18 janvier 2022 / 15:12

Alors qu’une contestation judiciaire concernant un champ pétrolier au Nigeria a été repoussée, le conseil d’administration d’ADM Energy a échappé à une tentative de révolution d’un activiste actionnaire.

Une assemblée générale pour ADM a été convoquée en décembre par Align Research et son fondateur Richard Jennings. Le premier nommé a présenté quatre résolutions, appelant au licenciement de trois membres du conseil d’administration, dont le PDG Osa Okhomina. Concernant la quatrième résolution, elle visait à ce que Jennings soit nommé au conseil d’administration d’ADM en tant que directeur.

La résolution appelant à la destitution d’Okhomina a obtenu un soutien de 18,1%, tandis que les trois autres ont obtenu 17,9%. De ce fait, aucune des résolutions n’a pu être été adoptée.

Tout en saluant  les résultats, Okhomina a remercié les actionnaires pour leur soutien. « Nous continuerons à nous concentrer sur l’exécution de notre stratégie visant à créer de la valeur pour les actionnaires en ciblant des actifs de qualité avec des profils de risque-récompense attrayants qui peuvent compléter et améliorer notre portefeuille d’investissement ». a-t-il précisé.

Les dépenses juridiques d’ADM également  critiquées par Align

ADM fait savoir qu’elle avait, avec KONH UK obtenu mi-décembre une injonction empêchant Nobile Hill-Network. En vertu de l’injonction de la Haute Cour nigériane, on a contraint à Noble Hill de ne pas vendre une participation de 70% dans KONH UK.

Le tribunal ayant ajourné l’audience à ce sujet jusqu’au 1er mars alors que l’injonction est toujours en vigueur selon une déclaration d’ADM.

Noble Hill a conclu un accord avec Zenith Energy, en novembre sur l’achat d’une participation de 42% dans KONH UK. Tandis qu’ADM avait également les yeux rivés sur la ressource Barracuda, la société disposait d’un contrat de partage des risques sur l’OML 141, qui contenait le champ Barracuda.

Auparavant, le tribunal avait rejeté l’injonction en temps voulu déclarant qu’il était « vexatoire » alors que l’option que Zenith avait avec Noble Hill expire ce 1er mars.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!