Par Ibrahima DIALLO
13 avril 2022 / 12:04

Les prix du pétrole se maintiennent en légère hausse ce mercredi, après avoir connu un bond de plus de 6% dans les échanges de la veille.  L’enlisement de la guerre en Ukraine laissant planer des craintes quant à l’approvisionnement en or noir. Durant cette matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin prenait 0,34% à 105 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison en mai grappillait quant à lui de 0,25% à 100,85 dollars. Les prix sont toujours en hausse de plus de 35% pour le Brent et 34% pour le WTI depuis le début de l’année tandis que les deux références du brut ont reculé par rapport à leurs sommets pluriannuels atteints début mars.

Susannah Streeter, analyste chez Hargreaves Lansdown explique que « le pétrole repart à la hausse alors que les inquiétudes concernant l’approvisionnement refont surface dans le contexte du conflit incessant en Ukraine (…) et le refus de Moscou de relancer les pourparlers de paix ».

Victoria Scholar, analyste chez Interactive investor ajoute : « il devient également évident que la libération prévue de 240 millions de barils par les pays membres de l’AIE ne contribuera pas à résoudre le déséquilibre entre l’offre et la demande, ce qui soutient également les prix ».

Par ailleurs elle explique que « le marché tente de prendre en compte le risque de sanctions occidentales sur le pétrole russe ainsi que l’amélioration des perspectives économiques de la Chine avec la levée des restrictions à Shanghai ».

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!