Maroc : le ministère du Transport rejette l’information sur le retrait des compagnies aériennes
Par Ibrahima DIALLO
26 janvier 2022 / 12:49

Pointé du doigt alors que les rumeurs sur un retrait de compagnies aériennes internationales du marché marocain prend de l’ampleur, la ministre du Tourisme Fatim-Zahra Ammor était sorti de son mutisme en contredisant cette information. D’ailleurs aucune notification officielle d’un retrait du marché marocain par des compagnies aériennes n’a été transmise par l’autorité a fait savoir Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la Logistique.

Le département de Mohamed Abdeljalil balaie aussi d’un revers de main balayé la polémique même si le ministère avait déjà apporté un démenti formel.

Dans une note relayée par la MAP le ministre des transport et de la logistique affirme que « les autorités de l’aviation civile au Maroc n’ont reçu aucun avis au sujet de l’intention de certaines compagnies aériennes internationales ‘low-cost’ d’annuler leurs vols à destination du royaume ».

Au paravent Fatim-Zahra Ammor, la ministre du Tourisme, avait dû contredire des informations évoquant une volonté de compagnies aériennes étrangères de quitter le marché marocain en raison d’un manque de visibilité quant à la réouverture des frontières.

C’est la compagnie irlandaise low-cost Ryanair qui avait alimenté le débat avec sa décision d’annuler tous ses vols à destination du Maroc jusqu’au 1er février au moins.

Le ministère du Tourisme confiait à TelQuel « Ryanair n’a fait qu’annuler ses vols, à l’instar des autres compagnies, en raison de la fermeture des frontières ».  Et concernant la durée de cette suspension, le ministère n’avait apporté aucune information, la reliant à la décision de l’ouverture des frontières.

Néanmoins, des Marocains bloqués à l’étranger avaient reçu une notification d’annulation de vols programmés au-delà du 31 janvier de la part de Transavia et de Ryanair selon certains témoignages glanés par TelQuel.

La compagnie aérienne irlandaise a averti sa clientèle que la suspension de ses vols à destination du royaume pouvait être maintenue jusqu’au 15 février, et ce en prévision d’une éventuelle prolongement de la fermeture des frontières aériennes.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!