Location de camions pour deux mois : Bruxelles accorde une autorisation
Par Ibrahima DIALLO
8 janvier 2022 / 11:40

Durant deux mois, un camion pourra être loué sans chauffeur au sein de l’Union européenne. Un accord a été trouvé entre le Conseil européens et le Parlement. Cela fait suite à la simplification des procédures de location. Ajoutons que pour des raisons fiscales une libéralisation totale du marché a été exclue.

Une large majorité des États membres a été autorisée par La commission des transports de l’Union européenne à procéder à l’assouplissement de la réglementation sur la location de camions sans chauffeur dans l’Union.

Dans les prévisions, les vingt-sept devront accorder une autorisation à leurs transporteurs à louer pour une durée ne dépassant pas plus de deux mois des camions dans un autre État membre. 

La réglementation nouvelle limite à 25 % de la flotte le nombre de camions loués à l’étranger. D’entrée, la commission avait exclu une libéralisation totale du marché des locations de camion, afin d’éviter la chute des recettes fiscales liées aux immatriculations.

La règle permet de ce fait aux transporteurs de louer plus facilement pour faire face à leurs besoins temporaires, plutôt que de procéder à l’achat  de nouveaux camions.

Dans l’état actuel des choses, la réglementation sur la location de camions sans chauffeur varie considérablement d’un État à l’autre.

A cet effet,13 pays, dont l’Allemagne, exigent des transporteurs qu’ils fassent immatriculer les véhicules loués plus de vingt jours.

Parmi les 5 pays qui accordent un délai de trente jours figurent l’Autriche, l’Irlande, le Luxembourg, le Danemark et la Slovénie tandis que 8 imposent l’immatriculation immédiate.

Selon la Commission, la libéralisation partielle du marché de la location de camions doit être profitable dans un premier temps aux transporteurs en leur donnant une plus grande flexibilité en cas de grosse commande ou de panne d’un véhicule.

Et ensuite, elle devrait être bénéfique aux clients qui peuvent espérer une baisse des coûts de transports, sans pour autant constituer une menace pour le paquet Mobilité, alors que certains dénoncent le risque de fraudes sur le principe du retour à la maison.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!