Le port de Barcelone enregistre une Croissance à deux chiffres
Par Ibrahima DIALLO
12 janvier 2022 / 15:33

Pour les onze premiers mois de 2021 le port de Barcelone a réalisé une croissance de près de 14 %. Une tendance dans laquelle devrait s’inscrire le port durant cette nouvelle année.

En effet, le port de Barcelone a enregistré une progression de 13,9 % par rapport à 2020 avec notamment 60,9 millions de tonnes à fin novembre, en cumul sur les onze premiers mois de l’année.

Le port catalan a dégagé une activité de 3,2 millions d’EVP dans le conteneur en augmentation de 21,6 % sur la même période. Une évolution qui lui permet d’enregistrer un niveau supérieur de 4,8 % par rapport à 2019, la période pré-crise.

Augmentation de Conteneur de 21,6 %

Le nombre d’EVP pleins a progressé à fin novembre de 16,4 % à l’import et de 11,8 % à l’export d’après l’autorité portuaire. Toujours dans le conteneur, le volume d’EVP pleins en transbordement a bondi de 33,3 %.

D’ailleurs, la direction de l’établissement s’en est félicité : « Ces chiffres sont très positifs car ils reflètent le dynamisme du tissu économique de l’hinterland du port de Barcelone ».

Le trafic automobile, a par contre fortement chuté au cours des onze premiers mois de 2021. Toutefois il a commencé à récupérer en fin d’année. Pour preuve, une croissance de 7,8 % à fin novembre. Globalement, il a atteint en cumul sur les onze premiers mois 456.888 véhicules.

Redressement du fioul et du biocarburant

la direction de l’établissement portuaire espagnol a indiqué que « l’industrie automobile a souffert cette année de problèmes de pénurie de microprocesseurs et de matières premières qui affectent la production de véhicules et freinent la reprise de ce secteur »

En terme de vracs solides, le trafic du port catalan s’est élevé à 4 millions de tonnes, une augmentation de 10,9 % par rapport aux onze premiers de 2020.

Dans ce sens, la direction a expliqué que le sel, avec une progression de 437 % sur un an, et la potasse, en augmentation de 21,8 %, sont les deux trafics qui ont contribué  de façon conséquente à la bonne tenue de la filière.

S’agissant des vracs liquides, on a constaté une diminution de 2 % pour s’établir à 11,4 millions de tonnes. Ce retrait est dû aux fluctuations qu’ont connues les flux de gaz et d’essence au cours de la période selon l’autorité portuaire. Mais elle affirme que le fioul (+31,3 %) et le biocarburant (+ 36,1 %) se sont toutefois redressés.

Le trafic passagers, avec 1,4 million de voyageurs enregistrés, a quant à lui connu une embellie de janvier à fin novembre. Le trafic ferries de ligne connaissant dans cette filière 911.530 passagers (+ 45 %) et la croisière a bondi de 145,3 %, avec 487.680 personnes.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!