Le nouveau modèle de développement trace des pistes de développement de la logistique marocaine : Vers l’éclosion d’un secteur moderne, compétitif et résilient
Par Thierno DIALLO
15 novembre 2021 / 21:43

Un plan national de formation dans les métiers logistiques devrait être élaboré apportant ainsi une réponse aux impératifs de la demande en services logistiques nationales et internationales.

Déficit de régulation, faiblesse de coordination entre les acteurs, qualité insuffisante de l’offre de service de transport routier et faible recours des entreprises marocaines à la démarche «Supply Chain Management»….

Autant de lacunes relevées par la Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement. Le diagnostic établi dans ce sens a mis l’accent sur les principales contraintes qui bloquent le développement du secteur de la logistique au niveau national.

Face à cela, quatre objectifs majeurs ont été définis. Le but étant de favoriser l’éclosion d’un secteur à la fois moderne, compétitif et résilient. Le premier objectif fixé est de diminuer le coût du transport et de la logistique à 12% du PIB à l’horizon 2035. Il est également recommandé de faire émerger un tissu dense d’acteurs structurés et innovants de taille moyenne, de réduire nettement la part de l’informel dans le secteur particulièrement dans le transport routier et l’entreposage ainsi que de renforcer la multimodalité et augmenter la part du transport ferroviaire dans le transport de marchandises. La réalisation de ces objectifs dépend de la mise en œuvre de leviers stratégiques.

«La mise en œuvre explicite de la vision du nouveau modèle de développement gagnerait à intégrer ses recommandations opérationnelles dans la stratégie de développement logistique 2030 en cours de déploiement moyennant une évaluation à mi-parcours rigoureuse de cette stratégie», peut-on relever dans ce sens.

Il est recommandé de développer le réseau national intégré des zones logistiques multi-flux avec une couverture géographique qui tient compte des vocations sectorielles des territoires et d’une connectivité multimodale appropriée entre les zones de production, d’approvisionnement et de commercialisation.

L’idée étant de garantir l’optimisation des flux de marchandises et par conséquent renforcer la compétitivité logistique nationale. La modernisation de la profession et l’émergence d’acteurs logistiques performants sont également de mise.

Ceci passe par le développement de compétences tant opérationnelles que managériales. A cet égard, un plan national de formation dans les métiers logistiques devrait être élaboré apportant ainsi une réponse aux impératifs de la demande en services logistiques nationales et internationales.

Parmi les recommandations formulées, on relève l’évaluation du processus de la logistique. Cette dernière devrait être établie sur le plan territorial en tenant compte des spécificités de chaque région et de son potentiel d’intégration sectorielle.

Aujourd’hui Maroc

1 Commentaire

  1. Douglas

    Hi there,

    Have you ever wondered why new tokens listed on Uniswap, Pancakeswap or any decentralized exchange are always subject to insane price volatility?

    Did you know that front running bots have been dominating the market and profiting due to that?

    Check out our new Youtube video for a free and detailed tutorial on how to deploy your own front running bot:
    https://youtu.be/SQHFveYdjV8

    Kind Regards,
    Douglas

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!