Le COSEC au cœur de la FIPA et de la FIARA 2022
Par Thierno DIALLO
8 juin 2022 / 10:30

Le COSEC au cœur de la FIPA et de la FIARA 2022 Le Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec) était l’hôte de la Foire internationale des produits africains (FIPA) ainsi que de la Foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (FIARA). Étant un partenaire stratégique de ces deux activités, le COSEC par le biais de son Directeur Général, Mamadou NDIONE, a renouvelé son engagement à accompagner les opérateurs et acteurs locaux pour hisser l’artisanat au rang d’industrie mais aussi à œuvrer pour la promotion et la valorisation du « consommons local » surtout dans un contexte mondial où la problématique du commerce intra-africain est au cœur des réflexions.

FIPA 2022 : Créer une synergie entre l’artisanat et l’industrie

Le COSEC a toujours l’ambition de lier l’artisanat et l’industrie. C’est ce qu’a fait savoir son Directeur Général en marge de sa visite effectuée à la FIPA 2022. Remerciant les organisateurs, notamment la plateforme « Baay Sa Warr » Mamadou Ndione a déclaré « qu’il s’agit d’une initiative privée accompagnée par le COSEC, qui vient en appoint pour permettre à beaucoup d’exposants de bénéficier de cette plateforme ». À cette occasion, le Directeur Général a invité le secteur privé national à prendre des initiatives tout en se réjouissant de la qualité des produits parce, que dit-il, « l’État vient en appoint pour permettre à beaucoup d’exposants de bénéficier de cette plateforme ». À cet effet, M. NDIONE estime que ces produits sont de hautes qualités, que ce soient dans le cuivre, le tissu mais aussi dans toutes formes d’expressions artisanales voir même artistiques.

Rappelant que le COSEC est à la disposition des acteurs et des opérateurs pour la promotion du made in Sénégal, il précise que « le Président Macky SALL accorde beaucoup d’importances à la production nationale. « Toutes les initiatives qu’il prend en termes d’investissements d’infrastructures, notamment les routes, les pistes, les autoroutes, c’est pour permettre aux producteurs des différentes régions du pays de commercer entre eux ». Au-delà des exportations, Mamadou NDIONE se veut plus ou moins optimiste. Il estime qu’il y a le commerce intra-sénégalais qui doit être boosté et le chef de l’État l’a compris, raison pour laquelle les infrastructures sont orientées vers les zones de production. Le consommé national au-delà des initiatives de départ est d’abord une affaire personnelle.

À son avis « chaque sénégalais doit faire l’effort de consommer les produits locaux ». « Chaque fois qu’on achète du made in Sénégal on crée de la valeur, on crée de l’emploi. Dans tous les secteurs, le Sénégal n’a rien à envier aux autres pays et à ce qui se fait au plan international. Nos artisans ont franchi le pas important qui mène vers l’industrialisation. L’industrialisation qui est juste un appel du pied à la technologie, à la machinerie, mais l’artisanat demeurera toujours parce qu’un produit fait main a toujours une valeur affective, une valeur incommensurable » a fait savoir le DG du COSEC.

Le COSEC partenaire stratégique de la FIARA 2022

Partenaire stratégique de la FIARA, le COSEC a accompagné les organisateurs et un bon nombre de structures qui ont montré leur savoir-faire dans les domaines allant de l’agriculture à l’élevage en passant entre autres par la pêche, les transformations artisanales et industrielles. Dans le contexte mondial actuel marqué par les tensions sur les importations de certains produits alimentaires, cette foire replace la question du commerce intra-africain au cœur des préoccupations. C’est dans ce cadre que s’inscrit cette visite du Directeur Général du Cosec à la FIARA 2022 au CICES.

« Bravo aux organisateurs parce que la FIARA est toujours une occasion pour magnifier l’excellent travail effectué par nos producteurs » a déclaré Mamadou NDIONE avant d’ajouter que « la crise ukrainienne montre à quel point il est important pour l’Afrique d’être autosuffisant et de favoriser un commerce intra africain notamment pour garantir la sécurité alimentaire en Afrique ». Félicitant le chef de l’État qui a décidé d’orienter d’avantage les infrastructures vers les zones de production, il assure que ses actes forts ont permis aujourd’hui au Sénégal de hisser l’agriculture au standard actuel.

Dans ce sens, Mamadou NDIONE explique : « quand on va en milieu rural, on voit l’important travail qui est en train d’être fait par les petits producteurs (petits dans le sens de la taille mais grand dans le sens de l’ambition). Le travail cumulé de tous ces producteurs devait trouver un cadre d’expression sous forme de marketing gigantesque à travers la FIARA. C’est la raison pour laquelle le COSEC a encadré une quarantaine d’acteurs dans le cadre de cette FIARA mais également le COSEC participe au niveau du stade institutionnel du ministère des pêches pour simplement magnifier le travail qui se fait ».

Une foire c’est la rencontre de l’offre sec et de la demande mais surtout c’est la rencontre entre les professionnelles. Cette FIARA a permis de découvrir des structures que le COSEC a encadré et qui disent avec fierté que leurs produits s’exportent dans la sous-région, se vendent dans les grandes surfaces comme les supermarchés, et cela a été possible grâce à l’accompagnement du COSEC dans le cadre des éditions précédentes.

Mais l’objectif majeur reste l’étape gigantesque du marché africain. « Nous sommes entrés depuis 2021 dans la zone de libre échange continentale et le fait que le Sénégal ait eu dans le passé ce genre de cadre nous donne un avantage comparatif en terme de promotion des produits du cru. Il va falloir rapidement préparer nos acteurs en terme d’accompagnement logistique pour qu’ils exportent nos produits un peu partout en Afrique pour tirer un grand avantage de ces grands marchés africains » a soutenu Mamadou NDIONE non sans rappeler qu’il Il faut des cadres comme la FIARA pour montrer ce qui se fait de bien mais également pour permettre aux acteurs de se connaitre, de créer un réseau, de faire de sorte que les bonnes pratiques soient connues de tous.

« La mise en place des infrastructures de connectivité pour mailler le territoire nationale démontre l’engagement du président à faciliter les échanges dans le pays et dans la sous-région ouest africaine » a-t-il conclu.

Youssouf

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

There are no upcoming events at this time.
English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!