Par Ibrahima DIALLO
13 janvier 2022 / 11:55

Les solutions technologiques s’imposent de plus en plus en Afrique comme des alternatives dans plusieurs secteurs d’activité. En effet, le secteur sanitaire africain adopte désormais ces solutions même si les statistiques ne répondent pas aux attentes des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’application Électronique Proof of Deliveries (e-POD) permet de procéder au suivi l’approvisionnement des établissements de santé en médicaments au Kenya. Son objectif et de contribuer à l’amélioration des livraisons de stocks de médicaments dans le pays.

L’application qui a été conçue dans le cadre du programme Last Mile Kenya, se sert du GPS pour s’assurer que les livraisons se déroulent sans accroc dans les délais impartis. Elle aide ainsi à éviter les retards qui pourraient entraîner l’épuisement des stocks de produits vitaux.

Dans ce sens Denis Mutirithia, agent de santé à l’hôpital du comté d’Isiolo indique : « en consultant l’application sur mon téléphone, je suis en mesure de savoir quand une livraison particulière de produits de planification familiale est attendue.

Cela nous permet de conseiller les clients en conséquence, afin qu’ils obtiennent la méthode de leur choix lors de leur prochain rendez-vous ».

Et selon les propos de Edward Njoroge, directeur général par intérim de la Kenya Medical Supplies Authority (KEMSA), cette solution permet « de garantir des livraisons aux bons établissements de santé, dans les bonnes quantités et au bon moment ».

En décembre 2021, e-POD avait déjà reçu le prix de la meilleure solution innovante de la chaîne d’approvisionnement de la santé, lors du Global Health Supply Chain Summit. Le déploiement de la solution est d’ailleurs envisagé par les autorités kenyanes d’ici les six mois à venir.

Rappelons que  les gouvernements et les start-up ont mis en place diverses solutions pour améliorer les services de santé sur le continent.

Au Rwanda par exemple, la filiale de Babylon, une entreprise de santé numérique, a développé un outil de triage basé sur l’Intelligence artificielle pour aider les infirmières des centres d’appel à recueillir des informations pertinentes sur les symptômes des patients.

Et enfin en Afrique du Sud, la start-up innovante Panda a développé une application mobile pour aider les personnes ayant des problèmes de déficiences mentales.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!