Gaz Naturel : les autorités espagnoles assurent que le gaz livré au Maroc ne viendra pas d’Algérie
Par Ibrahima DIALLO
30 avril 2022 / 11:25

En effet, l’Espagne a assuré que le gaz qu’elle va convoyer vers le Maroc ne proviendra pas d’Algérie. Ce dernier avait menacé de rompre son contrat avec l’Espagne si celle-ci déportait du gaz algérien «vers une destination tierce».

Tandis que l’Algérie a rompu vers la fin du mois d’ octobre l’alimentation du Maroc en gaz via le Gazoduc Maghreb Europe (GME), sur fond de crise diplomatique entre les deux pays autour de l’épineux dossier du Sahara occidental, l’Espagne a cependant décidé de permettre au Maroc de s’approvisionner à travers ce même tuyau reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc.

Concrètement, Rabat pourrait procéder à l’achat du gaz naturel liquéfié (GNL) sur les marchés internationaux, se le faire livrer en Espagne où il sera regazéifié avant d’être acheminé au Maroc via le GME.

Alger a menacé ce mercredi de rompre le contrat de fourniture de gaz à l’Espagne si cette dernière venait à le convoyer  «vers une destination tierce», une référence implicite au Maroc.

Si la dépendance de l’Espagne vis-à-vis du gaz algérien a baissé ces derniers mois, près d’un quart du gaz importé par l’Espagne provenait toujours d’Algérie au premier trimestre contre plus de 40% en 2021, selon le gestionnaire du réseau gazier espagnol.

Sonatrach le géant algérien des hydrocarbures livre le gaz à l’Espagne à travers le gazoduc sous-marin Medgaz qui relie directement les deux pays.

Principal soutien des indépendantistes sahraouis du Front Polisario, l’Algérie ne décolère pas depuis que l’Espagne a décidé mi-mars d’appuyer le plan d’autonomie marocain pour le Sahara occidental afin de mettre fin à près d’un an de crise diplomatique avec Rabat.

En contrepartie, Alger a décidé de rappeler son ambassadeur en Espagne tandis que Sonatrach n’a pas exclu d’augmenter les prix du gaz livré à l’Espagne.

Samedi, le président algérien Abdelmadjid Tebboune avait qualifié le revirement de Madrid sur le Sahara d’«inacceptable moralement et historiquement» tout en assurant que l’Algérie ne «renoncerait jamais à ses engagements de fourniture de gaz à l’Espagne».

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!