FSPO Construction pilote le premier grand projet pétrolier et gazier du Sénégal prévu pour 2023
Par Ibrahima DIALLO
19 avril 2022 / 09:24

En progression vers de nouveaux objectifs de production pour 2023 grâce à des rapports positifs pour leurs navires flottants, de production, de stockage et de déchargement (FPSO) en voie de construction, les champs pétroliers et gaziers offshore du Sénégal à Sangomar et Grand Tortue Ahmeyim (GTA).

Découvertes en 2014, les réserves de Sangomar sont comptées parmi les plus importantes au monde avec la société australienne d’E&P, Woodside Petroleum, ayant pris la décision finale d’investissement en janvier 2020 et la livraison et la production du FPSO prévues pour le début de 2023.

En raison de la crise sanitaire, les deux développements qui étaient initialement prévus pour 2022 ont accusé des retards. À cet effet, la date de livraison finale est fixée à la mi-juin 2023.

Les champs pétrolifères Sangomar Offshore et Sangomar Deep se situent à 100 km au sud de Dakar, la capitale du Sénégal, couvrant 7 490 km2. Ici, Woodside, par l’intermédiaire de l’entrepreneur Diamond Offshore Drilling, Ocean BlackRhino FPSO a terminé une campagne de forage de 23 puits en septembre 2021, l’une des plus importantes au monde à l’époque.

Ce navire devrait être rejoint par un deuxième de Diamond dans les mois à venir – l’Ocean BlackHawk – complétant le travail existant de l’Ocean BlackRhino. Il faut préciser que le forage dans cette zone a lieu à une profondeur de 2 000 mètres 24 heures sur 24.

Toutefois, à l’honneur pour le projet Sangomar de Woodside, la conversion du grand transporteur de brut de 323 mètres, Astipal, en un FPSO majeur pour le champ. Astipal est arrivé en Chine après sa mission précédente en Indonésie en février 2021.

La conversion est sous la supervision de la société japonaise MODEC et leur société de solutions d’amarrage SOFEC, avec le contrat de conception d’ingénierie frontale signé en février 2019 suivi d’un contrat d’achat de FPSO et un autre contrat d’exploitation et de maintenance en décembre 2020. La conversion devrait prendre deux ans.

Une fois achevé, le FPSO, Léopold Sédar Senghor, sera amarré en permanence à 780 mètres de profondeur au large avec un système de tourelle externe, conçu pour traiter 100 000 barils de pétrole par jour et 130 millions de pieds cubes de gaz par jour, bénéficiant d’un minimum de 1,3 million de barils de capacité de stockage.

Bien que Sangomar soit exploité par Woodside, leur participation dans l’entreprise est partagée avec la compagnie pétrolière nationale Petrosen, qui en détient 18 %.

À cheval sur la frontière sénégalo-mauritanienne au nord u pays, se trouve le développement GTA de bp. Le FPSO GTA est en phase de construction en Chine sous la supervision du français Technip Energies et du chinois Cosco.

Un navire flottant de gaz naturel liquéfié (FLNG) fourni par l’entrepreneur Golar LNG, qui est chargé de l’achèvement actuel des conversions à Singapour, se dirige également vers le champ. Le navire Gimi FLNG soutiendra une capacité de production de 2,5 millions de tonnes par an et devrait arriver sur site au premier trimestre 2023.

Les plans actuels prévoient que le FPSO exporte le gaz du champ via un pipeline de 35 km vers un gaz proche de la côte. complexe où accostera le navire Gimi FLNG, abrité derrière un brise-lames achevé le mois dernier par le français Eiffage. Des discussions sont également en cours pour un deuxième navire FLNG qui sera fourni par Golar LNG.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!