Par Ibrahima DIALLO
14 janvier 2022 / 11:57

Dans la ligne régulière conteneurisée, l’envolée des taux de fret devrait se maintenir. L’approche du Nouvel An chinois dans le contexte de crise sanitaire actuel ne favorise pas un retour au calme de ce phénomène.

La flambée des taux de fret se maintient dans la ligne régulière lors du démarrage du nouvel an. Alors que le prix affiché le 31 décembre dernier était de 5.046,66, les prix ont affiché 5.109,60 points au Shanghai Containerized Freight Index (SFCI) ce 7 janvier.

En effet, ce baromètre, indice qui reflète le marché des taux de fret spot, s’élevait à 2.870 points début 2021, à 2.500 fin 2020, soit 1.500 points de plus par rapport à 2019 où il affichait seulement 1.022 points.

Le China Containerized Freight Index (CCFI) a été multiplié par trois en un an. Il concerne en particulier le marché des contrats négociés avec les armateurs, il a crû de 2,6 % au cours de la première semaine de l’année, à 3.432,79 points contre 3.344,24 points au vendredi 31 décembre 2021.

La côte ouest des États-Unis est la région du monde qui a affiché au 7 janvier la progression la plus forte par rapport au 31 décembre 2021, suivie du Japon, avec 1.170,51 points (+ 3,2 %), puis le Sud-Est asiatique, avec 1.170,51 points (+ 3,2 %) et l’Europe, avec 5.239,46 (+ 2,4 %). À 2.940,66 points, l’Amérique latine est la seule région qui ait connu un repli en une semaine (- 1,6 %).

« Il semble, au fil des mois, de plus en plus flagrant que les opérateurs du monde conteneurisé veuillent inciter les chargeurs à avoir de moins en moins recours aux contrats négociés pour se rabattre sur les taux de fret spot » a fait savoir Paul Tourret, le directeur de l’Isemar.

Globalement, la hausse des taux se montre donc puissante et pérenne. Le seul moment où elle a semblé s’essouffler, c’était mi-novembre, à l’approche de Thanksgiving aux États-Unis et de Noël. Une accalmie ayant laissé quelques espoirs dans les esprits des chargeurs mais qui n’a pas tenu.

Vers un Nouvel an chinois hors normes

Actuellement, à moins de trois semaines de la période du Nouvel An lunaire, qui commencera le 31 janvier pour s’achever mi-février, l’équilibre des taux souhaitée par les chargeurs devrait se faire encore attendre.

Le sentiment d’urgence à importer des articles avant de faire face à une pénurie reste prédominant et de ce fait augmente la demande.

Dans le contexte de la stratégie de zéro Covid mise en place par Pékin, cette période annuelle de trêve pour l’industrie asiatique devrait être à nouveau irrégulier selon les experts.

La retombée de la courbe des prix vers un niveau plus juste, plus équitable, n’est donc pas encore prévue à moyen terme. Dans les semaines qui suivent , le marché devrait se stabiliser. Toutefois, concernant les armateurs, les commandes passées vont se traduire par un nombre record de livraisons.

Les résultats annuels des transporteurs maritimes vont une nouvelle fois refléter les gains exceptionnels engrangés au cours de l’exercice qui vient de s’achever.

Des résultats illustrant l’augmentation constante des taux de fret et la forte demande dont ils bénéficient. Un apaisement accompagné d’une désorganisation avec une congestion portuaire qui s’est généralisée ainsi qu’une pénurie de conteneurs.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

There are no upcoming events at this time.
English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!