États-Unis : Amazon va produire son propre hydrogène pour alimenter ses chariots élévateurs
Par Ibrahima DIALLO
25 janvier 2024 / 15:37

Pour alimenter ses chariots élévateurs à piles à combustible, Amazon vient de se doter d’un électrolyseur fourni par Plug Power. D’autres commandes, destinées à verdir son bilan carbone, devraient suivre.

Amazon a franchi une étape de plus vers l’adoption du vecteur hydrogène. Plug Power, spécialiste des solutions d’hydrogène vert, a en effet achevé l’installation et la mise en service d’un premier électrolyseur dans un entrepôt du e-commerçant située à Aurora, Colorado. L’hydrogène produit sera comprimé sur place et stocké dans un réservoir de stockage d’hydrogène gazeux.

Il permettra d’alimenter 225 chariots élévateurs à pile à combustible, mais, selon Plug, cet électrolyseur de 1 MW est capable de prendre en charge jusqu’à 400 chariots élévateurs.

“L’hydrogène est un outil important dans nos efforts visant la neutralité carbone de nos opérations d’ici 2040, et nous sommes enthousiastes l’idée de produire notre propre hydrogène dans nos installations”, a déclaré Asad Jafry, directeur monde en économie hydrogène chez Amazon.

 Éviter d’acheminer de l’hydrogène par camion

Plug, détenu à 23 % par Amazon, a déjà fourni plus de 17 000 piles à combustible au géant du commerce en ligne destinées à faire fonctionner des chariots élévateurs dans plus de 80 centres de distribution en Amérique du Nord.

La mise en place d’un électrolyseur sur site évitera d’acheminer de l’hydrogène par camion, comme c’est le cas actuellement, sans compter l’étape de liquéfaction préalable au transport.

Plug et Amazon ont déterminé les sites les plus propices à recevoir des électrolyseurs, “en particulier dans les endroits où la production d’un surplus d’électricité renouvelable peut être utilisé pour produire et stocker de l’hydrogène sur site”.

Reste que le chemin est encore long. Ainsi, le site d’Aurora est desservi par le réseau électrique classique, actuellement alimenté à 60 % par des combustibles fossiles, ce qui en ternit l’usage vert ! Pour y faire face, Amazon compte intégrer des ressources d’énergies renouvelables sur ses sites, sans toutefois s’engager sur une quelconque date.

En attendant de produire lui-même sa propre énergie, Amazon s’est donné pour objectif d’acheter suffisamment d’énergie renouvelable sur le marché pour couvrir ses besoins en consommation d’électricité d’ici 2025.

De l’hydrogène à grande échelle

L’adoption de l’hydrogène à grande échelle, à côté des VUL électriques, devrait permettre à Amazon d’atteindre ses objectifs, sachant que la marche est encore haute. L’engagement d’atteindre le zéro carbone en 2040 date de 2019, mais depuis cette année, son empreinte carbone a progressé de près de 40 % selon le dernier rapport de développement durable de l’entreprise.

Rappelons qu’en Europe, Amazon fait partie des cinq premiers entreprises qui pourront tester en avant-première le camion à pile à combustible GenH2 développé par Daimler.

Cette année, cinq camions seront ainsi testés en conditions réelles d’utilisation à Wörth-am-Rhein (près de Karlsruhe) et dans la région de Duisburg (près de Düsseldorf). Le GenH2 recourt à de l’hydrogène liquide, ce qui lui confère une autonomie annoncée de 1 000 km.

Grégoire Hamon

0 commentaires

Newsletter

Vidéos

Il n'y a pas d'événements à venir pour le moment.
fr_FRFR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!