Upply prédit l’avenir du transport maritime
Par Ibrahima DIALLO
4 January 2024 / 14:27

La plateforme digitale de fret publie trois scénarios de hausse des taux du fret maritime en 2024.

Jérôme de Ricqlès, expert maritime chez Upply, s’est penché sur l’impact du contexte géopolitique, environnemental et économique sur les prix des conteneurs maritimes à travers trois scénarios publiés sur le site de la plateforme digitale de fret. Selon lui, la probabilité que les taux de fret soient plus élevés en 2024 qu’en 2023 est assez forte.

Scénario 1 : Éviter momentanément Suez et Panama

Lié au contexte géopolitique en Mer Rouge ou à la sécheresse au Panama, le contournement du canal de Suez et de celui du Panama via les caps Horn et de Bonne-Espérance pourrait bien être une aubaine pour les compagnies maritimes, afin de susciter un rebond du marché en leur faveur de façon durable.

Routes allongées et flottes renforcées dans des rotations plus longues sont des options crédibles et séduisantes pour les opérateurs maritimes.

Malgré une hausse de la consommation de carburant et des délais d’acheminement, ceux-ci pourraient augmenter les taux de fret tandis que les clients subiraient moins d’annulations d’escales et profiteraient d’une meilleure prédictibilité des délais d’acheminement. Ce type de stratégie pourrait permettre au marché Asie-Europe de remonter durablement aux alentours des 3500 dollar par conteneur de 40 pieds sec.

Scénario 2 : le retour de la véritable “Carrier Discipline“

Afin de garantir la rentabilité du transport maritime et de financer son verdissement, Jérôme de Ricqlès estime que le taux de fret pivot se situe autour de 2000-2500 dollars par conteneur, sur des relations Asie-Europe entre ports directs, dans un scénario via le Canal de Suez.

Selon Upply cela implique un pilotage plus fin de l’offre de transport par rapport à la demande, qui amènerait à généraliser simultanément les blank sailings sur la durée jusqu’à ce que les détenteurs de la marchandise n’aient pas d’autre choix, s’ils veulent accéder à la capacité, que de payer le minimum requis pour garantir la rentabilité de l’opération de transport.

Pour que cela puisse fonctionner, il faut à minima que le Top 5 des opérateurs maritimes se prête au jeu dans une même séquence de temps.

Scénario 3 : l’embrasement géopolitique

Outre les actuels conflits russo-ukrainien et israélo-palestinien, la « reprise » de Taiwan par la Chine pourrait encore assombrir le paysage géopolitique mondial au cours des prochaines années.

Selon Jérôme de Ricqlès, un tel conflit renforcerait la guerre économique que se livrent l’Asie, les Etats-Unis et l’Europe et induirait de grands déroutements maritimes et vraisemblablement des embargos qui auraient pour effet de casser la dynamique du commerce. On assisterait alors au mieux à une forte inflation des taux de fret, au pire à des interruptions massives de trafic.

RENAUD CHASLE stratégie logistique

0 Comments

Newsletter

Videos

There are no upcoming events at this time.
en_USEN

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!