Aviation civile du Sénégal : Les nouveaux défis de l’ANACIM
Par Ibrahima DIALLO
8 juillet 2024 / 14:36

Article publié dans le magazine Nº11 (Africa Supply Chain).  « Faire participer efficacement l’Autorité de l’Aviation civile et de la Météorologie au rayonnement du transport aérien, moteur du développement économique et social du pays »

Nommé Directeur général de l’Agence nationale de l’Aviation civile et de la Météorologie (ANACIM) le 15 mai 2024, l’Ingénieur Exploitation de l’Aviation civile a soutenu, le 29 mai 2024, lors d’une sobre cérémonie de passation de services devant ses collègues et la communauté aéronautique du pays que « hisser l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie à un rang élevé parmi les institutions les plus performantes et respectées de notre continent devra être notre credo ».

Conscient des enjeux et défis à relever, il a souligné que pour se faire, il faut en permanence se rappeler que l’ANACIM en sa qualité d’Autorité Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie doit participer efficacement au rayonnement du transport aérien qui est un des moteurs du développement économique et social du pays.

Selon lui, l’Agence doit assumer pleinement son rôle d’acteur majeur dans l’ambitieux projet de faire du Sénégal, le premier hub aérien et touristique de l’Afrique de l’Ouest et contribuer ainsi au développement durable de l’économie sénégalaise.

« Ensemble, nous devons asseoir une Autorité de l’Aviation Civile forte qui assume pleinement sa mission régalienne de supervision de l’aviation civile et de l’exploitation de la météorologie à travers toutes ses composantes transversales », a expliqué Diaga Basse.

A ses collègues et surtout à toutes les parties prenantes de l’écosystème de l’aviation civile et des transports aériens, il dira que « nous devons particulièrement veiller à la conformité de l’industrie aéronautique aux exigences fixées par les normes internationales en la matière et fournir des prestations de service de qualité de haut niveau dans l’exploitation de la météorologie conformes aux standards internationaux en utilisant les moyens technologiques innovants ».

La réalisation de ces ambitieux objectifs dans le cadre du Projet pour un Sénégal souverain, juste et prospère requiert selon l’Expert sécurité et ancien Chef du Centre AVSEC/OACI de Dakar, des ressources humaines de qualité.

C’est pourquoi, il compte placer l’homme au cœur du système de gestion en s’appuyant pleinement sur l’expertise, le professionnalisme et la mobilisation sans faille des équipes techniques et administratives de l’Agence. A ses agents, il dira que « votre dévouement et votre abnégation au travail seront les moteurs indispensables à la réussite de la mission régalienne qui nous a été confiée ».

Le nouveau Directeur général de l’ANACIM qui a opté pour un management axé sur les résultats, a quelques jours après sa prise de fonction, mis en place un Comité de Direction (CODIR) pour le suivi et le pilotage des activités de l’Agence mais qui servira également de cadre de réflexion, de suivi de la mise en œuvre des orientations stratégiques et de coordination entre les différentes structures de l’ANACIM.

Ndiaga DIOUF : Chef du Service Communication Protocole et Réunions Statuaires

0 commentaires

Newsletter

Vidéos

Il n'y a pas d'événements à venir pour le moment.