AUTOMOBILE: MÊME AU MAROC, LA TENDANCE EST AU REGROUPEMENT
Par Ibrahima DIALLO
22 juillet 2022 / 08:44

Le géant Stellantis et Auto Hall viennent de signer un accord pour la commercialisation de plusieurs marques du groupe, inaugurant une tendance aux grands regroupements qui devient la règle dans le secteur. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Les Inspirations Eco.

Lancer la commercialisation des marques Abarth, Alfa Romeo, Fiat, Fiat Professional et Jeep au sein du réseau du groupe Auto Hall et garantir une plus grande proximité de ces marques automobile avec les clients à travers le Royaume.

Ce sont en résumé les deux principaux objectifs du partenariat conclu entre le géant Stellantis et le groupe Auto Hall, annoncé jeudi 21 juillet et relayé par le quotidien Les Inspirations Eco.

La signature d’un nouveau partenariat entre Stellantis et le Groupe Auto Hall porte sur la commercialisation des marques Abarth, Alfa Romeo, Fiat, Fiat Professional et Jeep au Maroc. «Déjà partenaires dans le cadre de l’importation et de la distribution des marques Maserati et Opel, Stellantis et le Groupe Auto Hall renforcent leur collaboration avec une offre de véhicule plus élargie», lit-on.

Selon les initiateurs de ce partenariat, cette nouvelle collaboration marque un engagement pour répondre aux besoins de mobilité des clients, en permettant une plus grande distribution des marques précitées et une plus large couverture du territoire national.

«A partir de septembre 2022, le groupe Auto Hall, à travers sa filiale la Société Marocaine de l’Automobile Moderne et son réseau, commercialisera et assurera le service après-vente des marques Abarth, Alfa Romeo, Fiat, Fiat Professional et Jeep en plus des marques Opel et Maserati», apprend-on.

Ce genre de partenariat a également pour objectif de mutualiser les coûts, dans un secteur qui paie cher la crise née entre la Russie et l’Ukraine avec, pour conséquence, une hausse vertigineuse des prix des véhicules. Il faut compter entre 10 et 15% de plus par rapport à l’année dernière.

Et pour cause, les prix de l’aluminium, de l’acier, et bien d’autres composants électroniques se sont appréciés. Sans parler du fait que les lignes de production ne sont toujours pas revenues à leur niveau d’avant crise. La hausse inédite des prix du carburant est venue, à son tour compliquer la situation.

Les regroupements entendent juguler ces hausses tout en développant l’offre, dans un contexte où il faut attendre en moyenne six mois entre la commande et la livraison d’un véhicule.

D’autant que les ventes de voitures neuves au Maroc se sont établies à 83.831 unités au titre des six premiers mois de 2022, soit une chute de 10,84% par rapport à la même période en 2021. Et pour l’unique mois de juin dernier, le repli est encore plus conséquent, puisqu’il est de 15,78% comparé à la même période de l’année passée.

Nabil Ouzzane

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!