Après le retrait de BP, la Gambie à la recherche d’un nouveau partenaire pour le forage de son  bloc A1
Par Ibrahima DIALLO
10 février 2022 / 13:16

BP s’étant retiré du bloc A1 durant l’année 2020, la Gambie est à la recherche d’un nouveau partenaire. La date limite des soumissions étant fixée au 6 juin 2022 par le ministère du Pétrole et de l’Énergie, les soumissions doivent au paravent soumettre une lettre au ministère tutelle d’ici le 25 avril 2022. 

Si les négociations contractuelles doivent être conclues le 11 juillet, les soumissionnaires seront quant à eux sélectionnés le 20 juin. Précisons que l’appel d’offres est téléchargeable sur la plateforme web du ministère.

Selon les propos du secrétaire permanent du ministère du pétrole, Lamine Camara, « l’objectif de la conception du cycle de licences était d’assurer un régime fiscal attractif avec des conditions d’entrée peu élevées pour les soumissionnaires, un processus de passation de marché et des règles de participation transparents, ainsi que des critères de qualification technique et financière minimum clairs ».

Il ajoute que « conformément aux meilleures pratiques, il n’y aura qu’une seule période de soumission, qui est expliquée plus en détail dans l’appel d’offres ».

Il faut préciser que BP a remporté le bloc en 2019 avant de le quitter en 2020. La société s’est acquittée de diverses obligations, notamment le retraitement de 335 km linéaires de données 2D et de 2 566 km carrés de données 3D. S’y ajoutent  les études sur les géorisques et la géologie. Toutefois,  le ministère a déclaré que le bloc est « désormais prêt à être foré ».

« BP avait identifié deux prospects : Eland et Oribi. Le bloc couvre 1 295 km carrés, avec des profondeurs d’eau allant de 1 500 à 3 400 mètres.

TGS offre les données sismiques retraitées » a indiqué le ministère. En déclarant que les données étaient disponibles à des tarifs compétitifs, à partir de 10 000 dollars. Néanmoins, les soumissionnaires ont l’obligation de s’acquitter des  25 000 dollars à titre de frais de dossier pour le cycle.

Fafa Sanyang le ministre du Pétrole et de l’Énergie estime que « le gouvernement souhaite saisir cette occasion pour remercier BP pour sa forte collaboration au cours des deux dernières années et son excellent travail technique sur le bloc ».

Le ministre gambien s’est réjoui d’annoncer l’ouverture de leurs frontières à la communauté pétrolière internationale notamment avec l’idée de travailler avec un nouveau partenaire dans le bloc A1. Il faut rappeler que la Gambie a organisé un cycle d’attribution de licences en 2018, au cours duquel BP est sorti vainqueur pour le bloc A1.

Cette licence aura une possibilité d’exploration initiale de trois ans, avec deux autres extensions de deux ans disponibles et le  gagnant devra forer un puits dans chacune des phases. L’assistance juridique sera procurée au ministère pendant le cycle d’attribution des licences par Addleshaw Goddard.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!