AP Møller-Mærsk  a dégagé un excédent brut de 24,03 milliards de dollars en 2021
Par Ibrahima DIALLO
10 février 2022 / 15:57

Sextuplant ses bénéfices en 2021, le groupe AP Møller-Mærsk a réussi à tripler son Ebitda. Par l’intermédiaire de sa division Ocean, il a su profiter du rebond de la demande mondiale mais aussi de la flambée des taux de fret.

Alors qu’il n’avait atteint que 2,9 milliards de dollars en 2020, AP Møller-Mærsk a bouclé l’année 2021 sur un bénéfice de 18,03 milliards de dollars (15,74 milliards d’euros).

Sa filiale Maersk, passant en janvier au deuxième rang mondial des opérateurs de ligne régulière, le groupe danois a dégagé pour l’exercice un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 24,03 milliards de dollars, soit le triple de celui qu’il avait enregistré un an auparavant, avec 8,22 milliards de dollars.

La manne financière dans laquelle se trouve le transport conteneurisé depuis dix-huit mois lui a permis de voir son chiffre d’affaires augmenter en un an de 39,7 milliards à 61,8 milliards de dollars, en hausse de 55 %. Une forte progression portée, comme pour nombre de ses concurrents de la ligne régulière conteneurisée, par un retour de la demande.

Une hausse de de 8 % de la demande globale

AP Møller-Mærsk confirme avoir transporté 22 millions de conteneurs équivalents 40 pieds. Selon le groupe danois, la demande globale a augmenté de 8 % par rapport à 2020 et de 6 % par rapport à 2019. Elle a progressé notamment de 13 % en Amérique du Nord, de 20 % en Amérique latine et de 8 % en Europe.

Toutefois, le facteur qui a permis à AP Møller Maersk de connaître cette embellie financière, c’est surtout la croissance en hausse  des taux de fret. Le groupe illustre son propos avec le bond de 168 % que montre la courbe du China Composite Freight Index (CCFI) pour l’année 2021.

En parallèle, AP Møller-Mærsk  n’a pas été épargné par la congestion portuaire mondiale qui a impacté l’ordre logistique mondial. Il a aussi subi l’impact de la hausse des coûts d’exploitation. Une facture plus importante qui s’explique également par la forte augmentation du prix du combustible par rapport à 2020.

Diversification et  Investissements

Le renforcement de sa position dans le transport aérien avec l’acquisition de nouveaux avions cargos et son intention d’acquérir le commissionnaire de transport allemand Senator constituent des événements marquants de 2021 .

Durant l’année, et favorisé par la forte hausse de sa trésorerie, il a également mis en place une joint-venture avec le commissionnaire de transport sud-africain Grindrod.

L’acquisition de LF Logistics, un logisticien spécialiste de la région Asie-Pacifique est un autre projet annoncé. En outre, AP Møller Maersk a également prévu l’acquisition d’un navire propulsé au méthanol vert, attendu pour 2023, et d’une dizaine de nouveaux porte-conteneurs de type dual-fuel pour 2024.

Il faut souligner qu’il y a eu une autre opération qui a été rendue publique en 2021, notamment, la signature d’une concession pour le port croate de Rijeka.

Pour cette année qui vient de démarrer, le transporteur maritime reste optimiste. Il envisage d’atteindre un Ebitda de 24 milliards de dollars et s’attend encore à une hausse  de la demande sur le marché mondial.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

There are no upcoming events at this time.
English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!