Allemagne : des commandes industrielles à la hausse, lueur d’espoir pour l’économie
Par Ibrahima DIALLO
7 février 2024 / 09:49

Les commandes à l’industrie allemande ont fortement rebondi en décembre sur un mois, de 8,9 %. Une bonne surprise pour la première économie européenne, engluée dans un ralentissement général de son activité, selon les chiffres publiés le 6 février par l’institut des statistiques Destatis.

“Il y a enfin une vague lumière au bout de ce qui ressemble de plus en plus à un très long tunnel” pour l’économie allemande, observe Carsten Brzeski, économiste chez ING.

Cette forte hausse de décembre s’explique “par un volume très élevé de commandes importantes dans un certain nombre de secteurs”, notamment des commandes d’avions. 34,5 % d’augmentation pour les commandes de la zone euro

Les commandes intérieures ont augmenté de 9,4 %. Les commandes de l’étranger ont augmenté de 8,5 %, avec une hausse de 34,5 % pour celles de la zone euro et une baisse de 7,5 % pour celles hors zone euro.

Dans le détail, les prises de commandes ont ainsi plus que doublé en décembre (+ 110,9 %) dans le secteur des autres matériels de transport (avions, bateaux, trains).

Les secteurs de la métallurgie (+ 18 %) et la fabrication d’équipements électriques (+ 38,7 %) ont également eu un effet positif sur le résultat global.

En revanche, les entrées de commandes ont diminué dans les secteurs de l’industrie automobile (- 14,7 %), la construction de machines (- 5,3 %) et l’industrie chimique (- 3,7 %).

L’Allemagne en difficulté, mais optimiste

Cette remontée d’un indicateur clé pour le secteur manufacturier, pilier de l’économie allemande, intervient après plusieurs mois de baisse ou de stagnation. C’est bien mieux que le léger recul attendu par les analystes sondés par la société Facset. “Ce chiffre comme un feu d’artifice de la Saint-Sylvestre en retard” montre qu'”il ne faut pas enterrer l’espoir d’un tournant positif en début d’année”, a commenté Jens-Oliver Niklasch, de la banque LBBW.

L’Allemagne a connu l’une des plus mauvaises performances économiques de la zone euro en 2023, avec une contraction du PIB de 0,3 % et une fin d’année particulièrement mauvaise.

Et l’année 2024 a mal commencé, à l’aune du moral des patrons encore en berne en janvier, selon l’institut économique Ifo. Cet institut table sur un repli du PIB au premier trimestre de 0,2 %, qui conduirait l’Allemagne à une récession technique (deux trimestres d’affilée de baisse de l’activité).

Quant aux exportations allemandes, elles ont baissé de 4,6 % en décembre sur un mois, nettement plus qu’attendu. Il faudra donc “encore beaucoup d’autres publications de données positives pour signaler un rebond significatif de l’économie allemande”, commente Carsten Brzeski.

Le ministère allemand de l’Économie a qualifié de “faible” l’évolution de la conjoncture industrielle en Allemagne au premier trimestre, même si “une reprise conjoncturelle progressive devrait s’amorcer au cours du reste de l’année”.

L’antenne, avec l’AFP

0 commentaires

Newsletter

Vidéos

Il n'y a pas d'événements à venir pour le moment.
fr_FRFR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!