Algérie : Sonatrach suspends temporairement ses approvisionnements gaziers en Espagne
Par Ibrahima DIALLO
26 juillet 2022 / 08:35

L’Algérie a décidé de réduire ses relations commerciales avec l’Espagne aux transactions gazières suite à son choix de soutenir le Maroc sur la question du Sahara occidental.

C’est ce dimanche que dimanche 24 juillet, que la société algérienne en charge des hydrocarbures, Sonatrach a annoncé, que ses livraisons de gaz à destination de l’Espagne ont été provisoirement suspendues.

Une pause « momentanée » lié à un défaut survenu au niveau de la partie espagnole du gazoduc Medgaz, canal par lequel transite le combustible. Dans un communiqué, Sonatrach a indiqué « qu’un incident s’est produit du côté espagnol, dimanche en fin de matinée, sur le gazoduc Medgaz, reliant l’Algérie à l’Espagne, provoquant une rupture momentanée de l’approvisionnement en gaz de l’Espagne ».

« L’incident » est lié à une baisse du débit de livraison du gaz algérien à l’Espagne selon des précisions fournies par Enagas la firme espagnole qui gère le réseau de gazoducs en Espagne . Des unités techniques espagnoles ont été mobilisées pour intervenir dans l’urgence pour résoudre cette contrainte opérationnelle.

L’Algérie, habituellement premier fournisseur de l’Espagne en gaz, a réalisé en juin 21,6% des envois du combustible contre 24,4% pour la Russie et 29,6% pour les États-Unis selon Enagas.

La nouvelle intervient dans un contexte diplomatique particulièrement contrasté entre l’Algérie et l’Espagne, à cause de la prise de position de Madrid sur la question du Sahara occidental, pomme de discorde entre l’Algérie et le Maroc.

Une absence de neutralité jugée inacceptable par Alger qui a décidé, début juillet, de sursoir ses échanges commerciaux, excepté ceux qui concernent l’énergie et le gaz, avec le pays européen.

La crispation des rapports diplomatiques qui unissent l’Algérie aux pays européens, dont l’Espagne en particulier, représente une menace non seulement pour la sécurité énergétique du vieux continent, mais aussi, à long terme, pour le statut de l’Algérie en tant que fournisseur d’énergie pour l’Europe, d’après un rapport de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Vidéos

Dossiers English EN Français FR

Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de l'actualité de la Supply Chain en Afrique et dans le monde.

You have Successfully Subscribed!